La Horde 2019

Convention de La Horde 2019

Les conventions se suivent et ne se ressemblent pas: après Ludesco et sa démesure de l’autre côté de la Romandie, ce samedi avait lieu la convention de La Horde, au Grand-Lancy. J’avais l’habitude de dire que c’est “la convention en bas de chez moi”, mais depuis mon déménagement, c’est beaucoup moins vrai. Ça reste un événement où je peux me rendre en vélo. C’est pratique.

La Horde, c’est une association qui existe depuis 2002 et, d’ailleurs, cette édition est la dix-huitième. Ce qui est un palmarès plutôt impressionnant: peu de conventions peuvent afficher un tel score. Ça reste une “convention de club”, avec un rayonnement plutôt local.

Même si “local”, à Genève, ça signifie un bassin de population de l’ordre du demi-million, dans le cas présent, on reste sur un format resserré: une petite quinzaine de tables de jeu de rôle, quelques tournois, des initiations diverses, une belle collection de jeux de plateau en accès libre (et avec les bénévoles de Joca) et quelques stands de boutiques locales.

J’y ai donc inscrit une traditionnelle partie de Freaks’ Squeele, le jeu d’aventures – qui détonnait un peu au milieu de la palanquée de tables de D&D, Pathfinder et autres. J’ai noté qu’il y avait pas mal de parties d’initiation, ce qui est plutôt cool. D’ailleurs, à ma table, j’ai eu quatre joueurs de moins de vingt ans, dont un débutant complet.

J’ai fait jouer l’habituel scénario-tutoriel “Rentrée sans frapper”, du livre de base. Ce n’est pas très original, mais d’une part, j’arrive à le gérer quasiment de tête (je dois ouvrir le bouquin trois fois dans la partie) et, d’autre part, il fonctionne plutôt bien, surtout avec des débutants.

J’avoue, je ne suis pas resté très longtemps après ça: le temps de boire une bière avec Patrick (à qui je dois toujours, depuis un an et demi, des Dork Tower, d’ailleurs). J’espérais croiser quelques vieux amis, comme l’année passée, mais soit ils ont fait un saut plus tard, soit ils ne sont pas venus. Dommage.

J’ai pris quelques photos, qui sont comme d’habitude sur Flickr, sous licence Creative Commons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :