iamthemorning: ~

Si un jour on veut éviter des titres réellement abscons, il faudra à tout prix éviter que [bleu] et le groupe russe iamthemorning fassent un jour des petits, parce qu’intituler son album ~ (comme le tilde), il fallait oser! Mais bon, c’est un peu le seul élément négatif que je peux lui trouver.

Parce que sous ce titre à faire planter les bases de données se cache un véritable bijou de rock progressif à tendance folk acoustique, dominé par une voix féminine qui rappelle souvent celle d’Anneke van Giersbergen, mais également des compositions classiques. D’ailleurs, c’est bien simple: tous les musiciens du groupe sont au moins des virtuoses de l’instrumentation classique.

Seize morceaux et cinquante-trois minutes, ça peut paraître peu, beaucoup et haché, mais en vérité, ce n’est rien de tout cela: l’album coule naturellement, organiquement. C’est un tout harmonieux aux inspirations multiples.

Franchement, c’est pour moi la grosse, grosse babaffe de ce début d’année! On frôle par moment le pur génie et les parties les plus ennuyeuses de l’album sont juste au niveau « très bien ». Compositions impeccables, voix parfaite, instrumentation ultra-maîtrisée au service de l’émotion: rien à jeter.

Ce n’est pas la première fois que je tombe sur un groupe d’Europe de l’est dans ce style (je pense ici à Kauan ou Obiymy Doschu), mais je pense que iamthemorning les surclasse aisément – sans pour autant qu’ils déméritent, c’est juste une autre classe.

Cet album n’a pas de prix. D’ailleurs, c’est très simple: il n’a réellement pas de prix. Il est téléchargeable pour ce que vous voulez sur Bandcamp, à moins que les plus fétichistes d’entre vous ne veuillent acquérir la version limitée du digipack « fait main ».

Vous pouvez aussi aller l’y écouter pour vous faire un avis, mais le mien est clair: je tiens là un sérieux candidat pour l’album de l’année, c’est moi qui vous le dis!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Roboduck dit :

    De temps en temps, j’écoute certains des morceaux que tu conseilles et je suis toujours étonné de ce qui se retrouve sous cette étiquette de « rock progressif ». En l’occurrence, il y a quelques morceaux que j’aime beaucoup dans cet album.
    Roboduck Articles récents…Broken AngelsMy Profile

    • Alias dit :

      Je suppose qu’on ne crée pas un genre qui évolue depuis quarante ans sans avoir un vaste panel d’ambiances musicales. Je suppose qu’on peut en dire autant du métal ou même du rap.

  2. Ca a le mérite de m’interpeller. Je vais aller y jeter une oreille.
    Saint Epondyle Articles récents…[Sociologeek] IntroductionMy Profile

  3. PM dit :

    En tous cas, je plussoie. J’adore !

  4. Alias dit :

    Une source anonyme proche du groupe me signale que le « ~ » qui sert de titre à cet album est à comprendre dans le sens de wave, « vague » en bon français. Ce qui est logique au vu de l’illustration de couverture.

  5. J-Yves dit :

    Très belle découverte, merci (une fois de plus); dans le même style, mais peut-être un cran en dessous, l’album de When Mary « 7summers7winters ». En fait c’est le projet solo de la chanteuse de White Willow, Trude Eidtang. Sympa, mais pas aussi génial que ce ~.
    J-Yves Articles récents…PYG – We Live, We DieMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :