Imbattable, tome 2

Imbattable n’est pas seulement un super-héros de bande dessinée, c’est le seul véritable super-héros de bande dessinée. Je vous en avait déjà parlé lors de la sortie du premier tome, le voici qui revient avec Super-héros de proximité.

Rappel: Imbattable est un héros dont le pouvoir consiste à pouvoir passer entre les cases de la bande dessinée dont il est le sujet. Il n’est pas tout seul à avoir des pouvoirs très meta: il y a également Toudi, adolescent qui peut jouer avec la perspective, et Pépé Cochonnet, qui peut manipuler les phylactères. Et ce nouveau tome en révélera d’autres encore.

À la lecture du premier tome, j’émettais une réserve: l’auteur, Pascal Jousselin, allait-il réussir à se renouveler? Eh bien pour le moment, ça tient bien la route. Il se permet même de jouer avec les formats d’impression de façon particulièrement tordue.

Alors certes, ce deuxième tome reprend les formules du premier et continue à jouer avec les différents codes de la bande dessinée. Mais il le fait avec bonne humeur et imagination: même si on connaît le truc et que l’effet de surprise est passé, les gags frappent juste.

En plus, on a le côté décalé de la BD franco-belge – qui joue en plus à fond le côté franchouillard, avec Jean-Pierre le gendarme et le commandant Dacier – qui se confronte avec le sérieux des super-héros américains. À l’heure où sort le troisième Avengers, j’ai du mal à croire à la coïncidence.

Bien évidemment, j’aimerais bien reprendre certaines des idées d’Imbattable pour Freaks’ Squeele, mais j’ai peur que, même pour ce jeu, ce soit trop meta. Ou alors il faudrait y aller plein pot.

Quoi qu’il en soit, ce deuxième tome d’Imbattable est juste un ton en-dessous de son prédécesseur – et encore, plutôt un demi-ton. Si vous avez aimé le premier, vous ne pourrez qu’aimer le deuxième.


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Marmidotte dit :

    J’avoue que j’étais dubitative (au premier, puis à celui-ci) et que j’ai à chaque fois été déçue en bien comme on dit chez nous autres Vaudois.e.s. Du coup Matt est très content d’avoir pu (à nouveau) piquer des BDs à sa maman…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :