La Bibliothèque tachyonique libérée!

(Le premier qui rajoute « délivrée », je le bute! Les suivants, ce sera pire.)

Après le livre de base et le livret de l’écran, c’est au tour de La Bibliothèque tachyonique – en d’autres termes, les trois suppléments courts Copacabana Transit, Maudit par la Dame de fer et L’Ergartis – d’être publiée sous licence Creative Commons.

Si la décision a été facile à prendre – je veux dire, ça fait juste deux ans que j’en parle – l’implémentation a été plus compliquée. À cela deux raisons principales: une intense procrastination de ma part et un fichier de mise en page particulièrement capricieux.

Je dois avouer être plutôt béni des dieux du graphisme, en ce que je subis assez peu de gros plantages quand j’utilise Photoshop, InDesign et consorts. Mais là, pour le coup, ce fut un véritable feu d’artifice.

Bon, je soupçonne qu’entre les images au trait transparentes et l’habillage abscons sur certains blocs, il y avait de quoi faire péter un plomb à plus d’un programme de mise en page.

Quelque part, je suis soulagé de ne pas m’en être tenu à mon plan originel, qui impliquait d’utiliser Scribus. Je crois qu’il y aurait eu des morts.

À vrai dire, cette version de la Bibliothèque tachyonique a été réalisée franchement à l’arrache. Comme dans, « dans le TGV ». Parce que l’idée était de la sortir à temps pour le Ray’s Day, la fête de la lecture et des lecteurs. Il risque donc d’y avoir des bouts qui tachent un peu, mais je vais m’efforcer de nettoyer ça une fois de retour sur mes pénates.

Vous noterez peut-être au début du document une dédicace. En cherchant à contacter les divers auteurs et artistes qui ont travaillé sur les trois suppléments, j’ai eu la très mauvaise surprise d’apprendre la mort de Simon Galli, plus connu sous le pseudo Tovaritch1917, intense fan de Tigres Volants et co-auteur du scénario « Le Retour du roi ».

On ne s’était croisé « en vrai » qu’une seule fois, à une GenCon si mes souvenirs sont bons. J’ai voulu ainsi lui rendre hommage; je pense que l’idée de voir Tigres Volants sous licence libre lui aurait plu.

[wpdm_package id=’1399′]

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 22/08/2015

    […] mais tout ce que j’ai pu faire, c’est de finaliser à l’arrache un premier jet de la version Creative Commons de la Bibliothéque tachyonique, la collection de suppléments courts pour Tigres […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :