Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)
Lebowski: Galactica

Lebowski: Galactica

Lebowski est un groupe polonais de rock progressif cinématique. « Cinématique » est un mot à la mode, surtout en musique; où il signifie « inspiré par les musiques de film ». Galactica est leur nouvel album et, en effet, on a l’impression d’entendre la bande originale d’un film.

J’avais déjà croisé la route de Lebowski lors de la sortie de leur premier album – qui s’appelle justement Cinematic – il y a dix ans. C’est le site ProgCritique qui me les a rappelés à mon bon souvenir.

Leur musique est donc un rock progressif instrumental plutôt moderne, mais qui tire aussi ses inspirations de formations comme Tangerine Dream, Mike Oldfield, ou Alan Parsons Project.

Galactica compte neuf pistes et dure un peu plus d’une heure. La plupart des compositions font entre six et huit minutes, avec un epic qui passe la barre des dix minutes – et encore, de peu.

Il fut un temps où j’aimais beaucoup les albums instrumentaux. Avec l’expérience, j’ai un peu appris à m’en méfier – ou, pour être plus précis, à me méfier des groupes instrumentaux qui font juste de la « musique sans chanteur ».

Lebowski a l’intelligence de concevoir sa musique comme instrumentale dès le départ. Du coup, en écoutant Galactica, on a réellement l’impression d’écouter la bande-son d’un film qui n’existe pas. Après, il faut être sensible à ce style.

Disons que cet album ne révolutionnera pas le genre. Aucun genre, en fait. C’est du rock progressif assez classique, presque à minima, à la frontière entre le néo-classique et le classic-rock.

Ce Galactica a somme toute les défauts de ses qualités: les compositions sont bien foutues, les musiciens ont de la bouteille, la production est solide, mais au bout du compte, c’est très lisse. Comme c’est un album qui est également pas mal long, la lassitude guette par moments.

Cela dit, il n’y a pas grand-chose à jeter. Lebowski réalise ici un album qui n’est certes pas flamboyant d’originalité, mais qui est très agréable à écouter – peut-être plus en fond sonore qu’en écoute attentive. C’est un peu le risque du genre cinématique, en y repensant.

Vous pouvez trouver Galactica sur Bandcamp, dans une version haute qualité (WAV 24 bits), pour un prix raisonnable (quarante zlotys, soit à peu près neuf euros au cours du jour).

Bonus: la vidéo de « Slightly Inhuman »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Lebowski: Galactica”

%d blogueurs aiment cette page :