Les Cavaliers de l’Apocadispe, tome 3

Dans l’histoire de la bande dessinée, on ne compte plus les trios célèbres. Il va falloir cependant faire une place aux Cavaliers de l’Apocadispe, dont le troisième tome est sorti il n’y a pas très longtemps.

Prévoyez une grande place. Non pas qu’ils prennent beaucoup d’espace, mais l’environnement dans leurs parages a souvent tendance à devenir dangereux. Surtout pour eux-mêmes, en fait.

Je vous en avais déjà parlé lors de la sortie du premier tome, Les Cavaliers de l’Apocadispe, ce sont donc trois gamins: Ludo, Jé et Olive. Ils ne sont pas très assidus à l’école, mais ils ont un goût certain pour l’aventure. Surtout si elle implique des bricolages suspects, des « emprunts » de matériel ou des explosifs. Ou un peu tout ensemble.

Évidemment, les aventures en question se terminent souvent avec des quantités déraisonnables d’emplâtres et de bandages. Plus quelques engueulades et des doses de mauvaise foi conséquentes.

Les Cavaliers de l’Apocadispe fait partie de ces bandes dessinées qui, visiblement, visent plutôt les enfants, mais sans bêtifier le propos. Le style de Libon a un côté naïf, avec des personnages zoomorphes, et ses histoires rappellent un peu Le Petit Nicolas.

Surtout dans les collisions entre les mondes des adultes et ceux des enfants. Et d’ailleurs, les adultes sont souvent plus gamins que les enfants. On notera au passage la présence d’un vieux chauve obnubilé par les lutins bleus.

Surtout, il manie à la fois les coïncidences absurdes, l’hyperbole et l’ellipse de façon impressionnante. Cela donne des histoires courtes, en quatre à six pages, truffées des gags en rafale. Et si, au bout de trois tomes, on commence à voir assez vite où il veut en venir, on rigole quand même.

On peut donc conclure, comme l’annonce le titre, que Les Cavaliers de l’Apocadispe vont bien. Et du coup, nous aussi, à la lecture de leurs péripéties.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :