Minimum Vital: Capitaines

Après le faux départ sur Atlas, j’ai finalement trouvé Capitaines, l’album de Minimum Vital que je comptais acheter. Sans surprise, il est excellent. Mais sans surprise.

Je sais, je fais mon chieur: qu’un groupe trouve une “formule” musicale et passe vingt ans à la décliner sous diverses variantes et me voila à chouiner sur le thème du manque d’originalité. D’autant plus que la formule en question, un rock progressif aux ambiances médiévales et world-music, jouant à la fois sur les sonorités d’instruments improbables et sur celles de vocaux en langues multiples, n’est pas exactement du genre courante.

Sans aller jusqu’à parler d’approche commerciale, je suis toujours épaté à quel point les mélodies de Minimum Vital parviennent aisément à rentrer dans ma tête et à s’y fixer durablement. De ce point de vue, Capitaines ne fait pas exception à la règle et contient une belle provision de morceaux dont l’ADN musical pourrait en remontrer à un certain nombre des scies radiophoniques contemporaines. Reste que, musicalement parlant, ce n’est pas le même monde.

Si l’on excepte des sonorités qui me paraissent plus synthétiques que de raison, Capitaines est encore un excellent album à mettre au crédit de ce groupe français, héros (et héraut) injustement méconnu du prog hexagonal.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :