Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Myrkur: Folkesange

Myrkur: Folkesange

Si je vous dis « folk traditionnel scandinave », vous me répondez sans doute « qui êtes-vous et qu’avez-vous fait d’Alias? » Soit. Mais il se trouve que ce Folkesange est un album de Myrkur, auquel on doit des productions en général plus proches du black-metal (témoins ses précédents albums, M et Mareridt).

En effet, Myrkur, c’est le projet de la chanteuse et multi-instrumentiste danoise Amalie Bruun. Ici, elle replonge dans ses racines pour livrer son interprétation de chansons folk, traditionnelles et modernes, dans plusieurs langues nordiques (et aussi, pour deux d’entre elles, en anglais).

Folkesange compte douze pistes, qui font toutes entre trois et quatre minutes, à une exception près (« Tor I Helheim », qui dépasse les sept minutes). En tout, l’album dure un peu plus de trois quarts d’heure.

Si Myrkur signifie « ténèbres » en islandais, cet album est complètement à l’opposé: léger et lumineux. Alors, certes, il faut supporter ce style de musique, à la fois très traditionnel, mais également très moderne dans sa production. Mais il faut avouer que la voix magique d’Amalie Bruun fait beaucoup.

La plupart des pistes proposées sont intimistes, voire minimalistes (« Ramund », « Svea », « Gammelkäring », « Reiar »), avec la voix seule et un ou deux instruments, et il s’en dégage beaucoup d’atmosphère. Il y a aussi quelques compositions plus entraînantes, voire festives, comme « Fager Son En Ros » ou « House Carpenter ».

Dans l’ensemble, Folkesange est un album qui me rappelle un peu ma période Clannad / Enya. Au reste, Myrkur soutient très bien la comparaison avec ses prédécesseurs celtiques – notamment avec le quasi-instrumental « Vinter », qui clôt l’album.

Il n’y a peut-être pas un gramme de metal dans ce Folkesange – et pas un gramme de prog non plus, d’ailleurs – mais c’est une belle réussite que je recommande aux amateurs de belles mélodies traditionnelles – et surtout de voix féminines exceptionnelles. Vous pouvez le trouver sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Ella », qui ouvre l’album

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Myrkur: Folkesange”

%d blogueurs aiment cette page :