“Norse Mythology”, de Neil Gaiman

"Norse Mythology", de Neil Gaiman

Sérieux? Vous apprenez que Neil Gaiman a écrit un bouquin sur la mythologie nordique et vous ne vous ruez pas immédiatement pour l’acheter? Bon, j’avoue que, personnellement, il a fallu attendre que je tombe sur une édition poche à pas cher pour acquérir ce Norse Mythology.

Si vous êtes un des trois geeks dans le monde qui 1) lisent ce blog et 2) ne savent pas qui est Neil Gaiman, c’est un auteur britannique, un des grands noms de la littérature fantastique contemporaine. On lui doit notamment le scénario des comics Sandman, Neverwhere, Good Omens (avec feu Sir Terry Pratchett), American Gods et une blinde d’autres trucs (dont des épisodes de Babylon 5 et de Doctor Who).

Norse Mythology est un bouquin assez court qui se veut une synthèse, dans un langage accessible au contemporain moyen, à la mythologique nordique. Dans sa préface, l’auteur explique qu’il n’existe que deux sources, l’Edda poétique de l’Edda de Snorri, et que c’est un peu comme si on ne connaissait la mythologie grecque que par l’Odyssée et le Mythe de Thésée.

La lecteur a néanmoins un panorama assez vaste des histoires et mythes, qui commencent par les origines du monde et se terminent, comme il se doit, par le Ragnarök, le Crépuscule des Dieux, qui est à la fois une fin et un recommencement. Entre deux, des mariages (dont celui de Thor à un Géant), des enterrements, des épisodes tragicomiques et des batailles épiques.

Et, surtout, Loki, qui est la figure quasi-omniprésente dans les histoires racontées dans ce volume. Quelque part, c’est un peu normal: c’est le personnage le plus intéressant du lot, celui qui n’est pas lié par les lois des dieux, des géants ou des hommes et qui est prêt à toutes les bêtises pour son propre amusement – même si c’est souvent à lui de réparer ses propres conneries.

Je ne suis pas fan de tout ce qu’a écrit Neil Gaiman (Neverwhere, par exemple, m’a copieusement barbé), mais je n’ai pas grand-chose à redire à ce Norse Mythology. On pourrait me dire que c’est normal: c’est le mythe qui parle et pas l’auteur; ce n’est pas tout à fait vrai et on voit assez régulièrement poindre les traits “gaimaniens” sous le texte.

Je le recommande donc chaudement à ceux qui aimeraient en apprendre plus sur le sujet: c’est bien écrit (en anglais, en tout cas), ça se lit plutôt vite et c’est souvent très amusant. Après cette lecture, on ne regarde plus certains personnages du Marvel Cinematic Universe de la même façon…


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Baroona dit :

    Fort tentant ! C’est seulement parce que je n’achète pas vraiment de livres en général, sinon en effet le simple fait d’apprendre l’existence de ce livre m’aurait fait courir l’acheter. =P
    Baroona Articles récents…Bulles de feu #9 – Du mouaisMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :