Radio-Erdorin: bilan, sondage, direct et la suite

Cet article est le numéro 45 d'une série de 49 intitulée Radio-Erdorin

J’ai enfin sauté le pas: hier soir, j’ai organisé le premier livestream de Radio-Erdorin. Le prétexte, c’était de parler des résultats du sondage que j’avais lancé pour les trois ans de la scène. Mais aussi, l’occasion de faire un bilan et se projeter un peu vers l’avenir de la chaîne.

Pour la partie technique du livestream, je dois dire que j’appréhendais un peu. J’avais organisé une session test le jeudi d’avant et grand bien m’en a pris. Parce que, mine de rien, l’exercice n’est pas trivial.

Entre la configuration de l’espace de travail, d’OBS et le fait qu’aucun tutoriel n’avait mentionné que, quand on lance le stream sur OBS, il faut aussi le démarrer sur YouTube, ce fut un peu compliqué. Je ne suis pas 100% content du son, mais c’est de la prise directe (depuis mon micro-podcast, monté à la dernière minute sur un bras amovible).

Je me suis donc livré à l’exercice du bilan, devant une douzaine de personnes – merci à eux pour le soutien –, que je vais vous résumer ici. Fondamentalement, ça tient beaucoup de la présentation comptable, donc si ça vous ennuie, passez votre chemin!

Trois ans ans Radio-Erdorin

Radio-Erdorin a été lancée en juin 2018, donc pour l’épisode de mai. À l’origine, le but était de faire des épisodes de dix à quinze minutes. Ce but a probablement été la première victime de l’aventure; aujourd’hui, on est rarement en-dessous de vingt minutes.

Chaque année, je produis donc douze épisodes ordinaires et deux hors-série, plus parfois des bande-annonces. À ce jour, la chaîne compte 47 vidéos au total – 48 avec celle-ci

Au moment où j’écris ces lignes, j’ai 161 abonnés sur YouTube et 37 sur Peertube. Cela dit, c’est un chiffre pour toutes mes vidéos, pas seulement pour Radio-Erdorin.

En moyenne, chaque vidéo a 120-150 vues, une dizaine de commentaires et une douzaine de « likes », très rarement un unlike. Tout ça est très variable. Pour ce qui est de Peertube, c’est en moyenne 10% des chiffres YouTube, donc vraiment pas beaucoup.

Le record de vues est détenu par le live avec Galaad, en juin 2020, qui a été répercuté sur le site Clair & Obscur et qui a fait 400 vues en une année. Les autres épisodes sont en dessous de 300 vues.

C’est peu, mais je sais aussi que c’est un thème de niche. Au départ, j’ai essayé de « pousser » la promo de la chaîne en contactant plusieurs sites francophones qui parlent de metal et/ou de prog, avec un succès très limité. Aujourd’hui, j’avoue que je ne sais pas trop comment faire venir plus d’abonnés.

Je n’ai pas de monétisation sur YouTube, d’abord parce qu’il faut avoir au moins 1 000 abonnés et un certain nombre d’heures de visionnaire pour y avoir droit et, ensuite, parce que je ne veux pas. Cela dit, je reçois des dons à hauteur d’environ €50 par mois pour toutes mes activités; vous pouvez lire le détail chaque mois sur le Bilan création et mécénat.

En général, chaque épisode me demande entre six et dix heures de travail, sans compter l’écriture des chroniques originelles, celles qui paraissent sur le blog.

Comptez:

  • 1-2 heures pour le script,
  • environ 1 heure pour le tournage,
  • 2 heures pour la préparation du montage,
  • 2-3 heures pour le montage proprement dit,
  • plus environ 1 heure pour toute la partie « méta »: la mise en ligne, la description, la promo, etc.

Le sondage

Fin mai, j’ai lancé un sondage sur Radio-Erdorin, qui a couru jusqu’à fin juin. Le but de ce sondage était, d’une part, de voir si le format convient déjà à ceux qui regardent et, d’autre part de voir s’il y avait des idées à piocher.

Le souci, c’est que ce genre d’exercice est très biaisé. Déjà, il vise principalement ceux qui regardent Radio-Erdorin. Ceux qui n’aiment pas n’y répondront pas.

Ça se voit globalement sur les résultats: une grande majorité des réponses confirment la formule actuelle:

  • 60% sur la longueur de l’épisode entre vingt et trente minutes
  • 56% pour la longueur des chroniques
  • 78% pour la longueur des extraits de clips
  • la totalité des chroniques obtiennent une évaluation positive
  • idem pour la qualité technique des épisodes

En fait, la seule « surprise », c’est les live-reports. Et encore: ça confirme l’intuition que j’avais déjà eue l’année passée de les passer dans des épisodes dédiés. Les trois-quarts des réponses soutiennent cette formule, avec un split sur la question de garder un résumé dans l’épisode du mois.

J’avoue être un peu surpris aussi par les résultats sur la qualité: soit j’ai pris du level sans mon rendre compte, soit vous êtes vraiment très indulgents. Si vous suivez les making-of, vous savez que c’est souvent un peu galère pour arriver au même résultat deux fois de suite.

Radio-Erdorin du turfu

Deux des questions du sondage concernait la possibilité d’avoir des nouvelles rubriques – ou même des nouvelles déclinaisons de Radio-Erdorin. Au vu des résultats, la conclusion est « more of the same ». Mais avec des trucs en plus.

Les réponses ont apporté quelques surprises: somme toute peu d’intérêt pour un lieu d’échange, genre Discord, ou pour le livestream. Ça va peut-être changer après celui-là, notez.

Ce qui m’a surpris, c’est l’intérêt pour des interviews. Je ne vais pas vous mentir, c’est quelque chose que je n’ai jamais fait, donc je suis un peu perplexe. Je ne dis pas que je ne vais pas le faire, mais je ne sais pas trop comment. Pour le « qui », je suppose que je vais déjà regarder avec les quelques musiciens que je connais.

Il y a aussi l’idée de faire des « vidéo-réactions », par exemple sur des clips vidéos. C’est une idée, mais là encore, je ne sais pas trop comment bricoler ça pour que ce soit pertinent. mais je vais y réfléchir.

Donc, plutôt de la continuité pour l’avenir de Radio-Erdorin – et une satisfaction personnelle, pour ce premier direct plutôt réussi.

Et, pour ceux qui n’étaient pas là pour le voir, le direct est en ligne sur Peertube et sur YouTube:

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, saison 4, épisode 6Radio-Erdorin, saison 4, épisode 7

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin: bilan, sondage, direct et la suite”

  1. Petite question niveau donations…

    A somme égale, il y a une plate-forme qui se montre plus généreuse (ou moins rapace, c’est selon) ?

    Répondre
    • Faudrait que je regarde de plus près; c’est difficile de voir ça à mon échelle, parce que je ne reçois somme toute pas de très gros montants.

      Il me semble que uTip a des frais plutôt élevés, mais c’est peut-être aussi parce que je donne peu.

      Répondre
      • Liberapay, c’est zéro frais – hormis ceux des opérateurs de paiement.

        uTip c’est à bien plaire, avec une contribution idéale de 5% – mais j’ai l’impression qu’il y a aussi des frais d’opérateurs.

        Tipeee c’est 8% (plus éventuels frais d’opérateurs).

        Patreon, c’est 5, 8 ou 12% suivant les avantages.

        Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :