Radio-Erdorin, saison 2, épisode 4

Cet article est le numéro 15 d'une série de 49 intitulée Radio-Erdorin

À l’heure où j’écris ces lignes, on est le 3 mai et j’ai déjà finalisé et mis en ligne l’épisode d’avril de Radio-Erdorin. Il faut croire que j’apprends de mes erreurs.

Bon, il faut aussi dire qu’avec l’agenda de ministre qui est le mien ces derniers temps, il valait mieux que je m’y atèle un peu en avance, quand j’avais encore le temps. Du coup, j’ai fait l’enregistrement dimanche, alors que je n’avais pas encore publié la dernière chronique (je l’avais rédigée et programmée).

C’est donc un épisode de taille moyenne, somme toute: neuf albums (et non huit comme je le dis à un moment) et un seul concert, ça fait un total de vingt minutes et des globules. Par contre, la programmation du mois a été très metal: death, prog, folk, symphonique, mais metal.

Cela dit, quand je dis que j’apprends de mes erreurs, c’est surtout parce que j’en fais des nouvelles: vous aurez peut-être constater que, cette fois-ci, les incrustations sont à gauche de l’écran et non plus à droite. C’est bêtement dû au fait que je me suis bourré dans le cadrage.

Pour le reste – éclairage, son, netteté – je crois que ça tient le bon bout. J’ai même l’impression que j’ai réussi à calmer ma “gesticulite” aigüe.

Par contre, j’ai dit plein de conneries à la fin que j’ai dû couper au montage. Du coup mon “envoi” habituel (“écoutez de la musique, plein!”) tombe un peu à plat.

Côté YouTube, les ennuis avec ContentID continuent. J’ai reçu un tombereau de nouvelles notifications pendant le mois et, si la plupart se résolvent d’elles-mêmes après une contestation – ou, plus probablement, sont ignorées par les ayant-droits – j’en ai une qui pourrait me valoir l’effacement de l’épisode de mars.

On verra ce que ça donne, mais je trouve le procédé franchement haïssable, en dehors de toute considération légale. Je compte aller jusqu’au bout et voir ce que ça donne, mais dans l’intervalle, n’oubliez pas qu’il y a aussi un “miroir” des épisodes de Radio-Erdorin sur Peertube.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, saison 2, épisode 3Radio-Erdorin, saison 2, épisode 5

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin, saison 2, épisode 4”

  1. Du coup, je me suis laissé tenté par un double-suisse avec supplément de prog (Cellar Darling et Down Into The Bunker) et comme j’étais gourmand j’ai englouti les restes du mois dernier avec Almost Human.
    – Cellar Darling : C’est bon, ça ! Je m’attendais en réalité à plus de folk à la Eluveitie mais au final c’est plus… euh… je sais même pas trop d’ailleurs. Mais c’est chouette, la prod est léchée et le chant est intense. Ça s’écoute tout seul. J’en ferai pas mon album de chevet parce que c’est pas pile-poil dans mon style mais c’est un bon album.
    – Down Into The Bunker : La bonne surprise en fait. J’aime bien le style et l’équilibre metalcore avec une touche de prog. Cerise sur le pompom, j’aime bien la voix du chanteur (moi qui suis très “instrumental”, c’est souvent un peu rédhibitoire) même si c’est un peu inégal d’un titre à l’autre. Au final, je trouve l’album assez solide. Simplement même s’il y a des titres plutôt cools, ça manque un peu de “wahooo”. Mais bon, pour un premier album (?), je trouve ça chouette et je serais attentif pour la suite…
    – Du coup, sur tes bons conseils et par association, Almost Human… Je suis un peu “réservé”. Je trouve que c’est objectivement un album très travaillé, y’a plein de bonnes choses dedans tant d’un point de vue instru que vocal mais… ben je sais pas, j’ai du mal à véritablement accrocher sans trop savoir pourquoi, j’ai trouvé ça un peu “too much” (XS ?) et parfois peu “lisible” musicalement. Bon après, je ne l’ai écouté qu’une fois et dans la foulée de DitB, du coup, XS sur XS, j’ai peut-être fait une overdose !! 😀

    Mais en tout cas, merci pour ces découvertes et merci pour tes chroniques ! \m/

    Répondre
    • Merci!

      Les overdoses de genre, je connais le problème. 🙂

      Des trois, Cellar Darling est clairement mon préféré; et si tu ne connais pas The Gathering, je te conseille d’écouter au moins Mandylion.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :