Radio-Erdorin S3E8 - Août 2020

Radio-Erdorin, saison 3, épisode 8

Cet article est le numéro 33 d'une série de 33 intitulée Radio-Erdorin

Aujourd’hui, je sors d’une semaine de congé. Et, bizarrement, je n’ai bouclé le nouvel épisode de Radio-Erdorin, pour août 2020 que dimanche soir, à l’arrache. Il est disponible sur YouTube et sur Peertube et fait un peu plus de vingt minutes.

Je note au passage que j’ai deux chroniques plus longues d’habitude, entre deux et trois minutres, et qu’elles concernent toutes deux des albums de rock progressif suisses. Il y a peut-être un message, allez savoir.

Ceci dit, deux choses: d’abord, « à l’arrache » est une exagération. J’avais quand même pas mal avancé sur le travail de préparation: titres, animations, etc. Tout était prêt, le script écrit et relu. Par contre, ce qui est vrai, c’est que j’ai enregistré l’épisode lui-même en début d’après-midi et monté le bazar dans la foulée.

C’est clair que, depuis le temps, je commence à avoir une certaine pratique qui me permet d’accélérer la plupart des tâches. Bon, j’ai dû revoir un certain nombre de modèles qui, pour une raison qui m’échappent, avaient leur animation un peu aux fraises. Et aussi refaire celui pour une intro avec trois albums. Mais rien de majeur.

Ensuite, « bizarrement » est aussi une exagération. Je commence à me connaître – depuis le temps. Mais c’est vrai que j’aurais pu finaliser cet épisode la semaine passée déjà. Je pourrais évoquer le stress d’une double visite médicale, suivie d’une discussion avec un banquier. Ou blâmer Crusader Kings III et/ou le nouveau DLC de Borderlands 3.

La vérité, c’est que je suis comme beaucoup de créatifs que je connais: j’ai tendance à faire les trucs à la dernière minute. Ce n’est pas toujours très malin. Je soupçonne aussi que, vu le peu d’affluence sur mes dernières vidéos – exception faite du live, répercuté par Clair & Obscur – je manque de motivation.

Bonne idée: blâmons le public.

Bref. Techniquement, cet épisode s’est passé plutôt calmement. J’ai mis en place un nouvel éclairage en trois points, en complétant mes spots de studio par un panneau LED que j’ai eu à vil prix dans une boutique locale. C’est plutôt efficace, je peux me servir d’un des éclairages comme « découpe » pour mieux me détacher du fond.

C’est dommage que je n’aie pas vu qu’en bas à gauche dans le champ de l’image, il y a une pile de vieux cartons disgracieux. Gnîi…

Au niveau technique, j’ai aussi fait quelques essais de son. Je suis allé ressortir des cartons le vieux micro shotgun Takstar que j’avais acheté il y a un an ou deux, en lieu et place de mon Røde VideoMic basique – mais très efficace en concert, pour peu que je règle la captation au minimum.

Le résultat – après une énième séquence de visionnaire de tutos – ne me satisfait qu’à moitié. Je soupçonne qu’il va me falloir continuer à travailler sur ce point, voire faire des investissements, ce qui m’ennuie un peu. Par exemple, un micro-cravate, ce n’est pas pratique quand on porte des t-shirts.

Somme toute, un épisode normal. Avec beaucoup de prog. Donc, normal. Il est disponible sur YouTube et sur Peertube, avec tout le bazar habituel.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, saison 3, épisode 7

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :