Tanzwut: la cornemuse comme arme de destruction massive

Grâce à Janus, je viens de découvrir un nouveau groupe de Teutons secoués, du genre à mélanger métal industriel et musique celtique — un peu comme Eluveitie, mais version sidérurgie de la Ruhr.

Ce groupe s’appelle Tanzwut et, pour ceux qui veulent voir ce que peut donner Rammstein avec des cornemuses, je recommande chaudement le double live.

Par contre, pas la peine de s’exciter sur Echoes of Eternity: leur album Forgotten Goddess est du sous-Nightwish, avec un niveau musical qui me fair regretter les années 80.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Tanzwut: la cornemuse comme arme de destruction massive”

%d blogueurs aiment cette page :