Theocracy: Ghost Ship

Theocracy: Ghost Ship

Ah, tiens, dans la série des groupes de metal pas originaux du tout mais qui font quand même des trucs sympas qui bougent bien et que j’ai découverts via Angry Metal Guy, il y a Theocracy et leur album Ghost Ship.

Originaire de l’autre-Athens-celui-qui-est-aux-États-Unis (en Géorgie, pour être précis), Theocracy a la particularité de se définir comme un groupe de metal chrétien. OK, au titre, on aurait pu le deviner, mais à la musique, c’est plus difficile, vu que c’est un power-metal très mélodique à la Sonata Arctica des premiers jours mitigé AOR des familles.

Avec dix pistes et cinquante-cinq minutes, Ghost Ship apparaît comme très classique dans son format, mais parvient tout de même à poser un epic de près de dix minutes en conclusion. Cela dit, la plupart des pistes tournent autour des quatre minutes.

En écoutant cet album, deux choses m’ont particulièrement frappé: d’abord, un sérieux air de déjà-entendu, mais surtout un talent impressionnant pour la mélodie qui frappe juste. On est certes dans le classique, mais pas dans la simple copie non plus.

Le diptyque « Paper Tiger » / « Ghost Ship » qui ouvre l’album est un petit bijou du genre, appuyé par une production sans faille, qui permet à la voix de Matt Smith (non, pas ce Matt Smith là) de déployer toute sa puissance.

Theocracy est réellement impressionnant dans sa maîtrise de la mélodie, avec notamment de très belles harmonies vocales dans les chœurs et des claviers qui sonnent tellement juste que je m’étonne que leur utilisateur ne fasse pas partie du groupe. Certes, il sonne très « fin-80 début-90 », mais avec le meilleur de ce que cette période proposait et plus encore.

Les amateurs de prog pur et dur et les athées indécrottables passeront sans doute leur chemin, mais ils risquent de rater avec Ghost Ship un album remarquable, positif et puissant.

Bonus: la vidéo de « Ghost Ship »

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :