Alias cassé

Tombé cassé

Si vous suivez mon activité sur les réseaux sociaux, notamment sur celui qui évoque une activité zoophile SM, vous avez appris la nouvelle de ma chute dans les escaliers, dans des circonstances qui impliquent un chat, une batterie de vélo, un pack de bières artisanales et un excès d’enthousiasme dû au week-end.

Résultat des courses: une épaule démise, heureusement sans fracture. Je ne recommande pas l’expérience; je suppose que vous avez tous vu le deuxième Lethal Weapon, alors laissez-moi vous affirmer un fait: Martin Riggs est un personnage de cinéma. En vrai, une épaule démise, ça fait supermal tendance “je turbodouille ma race”.

Au moins, j’ai sauvé les bières.

En plus, une fois que c’est remis en place, ça fait certes beaucoup moins mal, mais ça implique de devoir porter une attelle souple. Je ne sais pas si c’est moi qui suis particulièrement douillet, ou chiant, ou les deux, mais après vingt-quatre heures avec ce bidule, j’avais envie de l’arracher avec les dents. Et le bras avec, pour faire bonne mesure.

Ça tient trop chaud, ça gratte, ça appuie sur des endroits que vous n’auriez jamais cru si sensibles auparavant et, pour dormir, c’est un peu le cauchemar. En résumé, ça n’est pas confortable. Pour tout dire, je soupçonne que c’est conçu pour ne jamais être confortable.

Évidemment, l’autre conséquence, c’est que j’ai virtuellement un bras en moins. Fort heureusement, c’est l’épaule gauche qui a morflé et je suis droitier. N’empêche que ça limite. À commencer par cet article, tapé à deux doigts et quelques contorsions pour atteindre les majuscules. Quelque chose d’aussi banal qu’enfiler un t-shirt devient soudainement très sportif quand on ne peut utiliser qu’une main.

En théorie, j’en ai pour deux semaines. Évidemment, cette blague arrive au moment où on est très peu au bureau, du coup je vais tenter un 50% et voir si je peux quand même être un peu productif. Il est aussi possible que mon activité de blog soit également réduite. C’est bête à dire, mais c’est difficile de faire des trucs constructifs dans cet état.

Ah, et ne vous étonnez pas trop si je suis un peu grinche. Plus que d’habitude, s’entend: avec cette saleté d’attelle, je dors peu et mal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 commentaires sur “Tombé cassé”

%d blogueurs aiment cette page :