Unleash the Archers: Abyss

J’ai un peu tardé pour acheter Abyss, le nouvel album de Unleash the Archers. Pourtant, j’avais bien aimé le précédent. Un pressentiment, peut-être?

Unleash the Archers, formation canadienne de power-metal emmenée par la chanteuse Brittney Slayes, m’avait impressionné par son style plutôt classique, façon Iron Maiden en mode full-patate.

Ici, on est plutôt dans un style qui rappelle parfois le hard-FM de la même époque. En soi, ce n’est pas un mal, mais dans le cas présent, ce n’est pas toujours très heureux.

Mine de rien, Abyss n’est pas un petit gabarit: dix pistes et près d’une heure, avec trois compositions qui dépassent les six minutes, jusqu’à huit minutes et demie.

Vous l’aurez sans doute deviné, Abyss fait suite à Apex. Cela dit, stylistiquement, ce n’est pas évident. Pour tout dire, j’ai été un peu déçu par cet album.

Pourtant, le mélange power-metal/hard-FM, ça peut donner des trucs très cool, genre Beast in Black. Mais ici, j’ai l’impression qu’Unleash the Archers se noie dans un océan de fromage. Oui, c’est un anglicisme.

Pour dire les choses plus clairement, le groupe me semble abuser des sonorités les plus sirupeuses des eighties. Et ça se fait au détriment de l’énergie.

Ainsi, si l’intro « Waking Dream » et le morceau-titre font le job, « Through Stars », « Legacy » ou « Carry the Flame » sombrent dans la saccharose. Je veux dire, on dirait du Night Flight Orchestra.

Franchement, ça fait bizarre. J’ai dû regarder plusieurs fois pour être sûr que j’étais toujours sur le bon album…

Bon, je dis que j’ai été un peu déçu, mais le mot-clé ici est « un peu ». Même si, globalement, Abyss est en-dessous d’Apexnomen est omen, tout ça – c’est un album qui a quand même son lot de morceaux qui envoient du bois.

Je retiendrai, en plus des deux premières pistes précédemment citées, « Soulbound », le quasi-epic « The Wind That Shapes the Land » et surtout « Faster Than Light ».

Au final, je recommande Abyss, mais pas sans réserve. Je ne sais pas trop ce qu’a essayé de faire Unleash the Archers sur cet album, mais c’était certainement pas « comme Apex, mais encore plus ». L’album est pas mal différent.

Comme il est disponible sur Bandcamp, le plus simple est sans doute d’aller y jeter une oreille.

Bonus: la vidéo très très débile de « Faster Than Light »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

8 réflexions au sujet de “Unleash the Archers: Abyss”

  1. Bon ben je vais sauter dessus alors. Plus ça va plus j’apprécie le côté métal-tagada d’Unleash the Archers, j’adore la voix de Brittney Slayes, si c’est un poil kitschouille, cet album.est pour moi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :