Violet Cold: Empire of Love

Il y a des artistes qui ont une productivité impressionnante. Emin Guliyev, le musicien azerbaïdjanais derrière le projet Violet Cold, est de ceux-ci, puisqu’un an après l’exceptionnel Noir Kid, il revient avec Empire of Love.

Violet Cold, c’est le croisement improbable entre du black-metal atmosphérique et de l’électro. Une musique futuriste, rétro-futuriste, techno-chamanique, à la fois brutale et aérienne. À noter que la page web, très minimaliste, indique « © 2049 ».

Comme souvent avec l’artiste, Empire of Love est un album plutôt court: un peu moins de quarante minutes. Il compte huit pistes, qui durent entre trois et six minutes.

Disons-le clairement: cet album est principalement un gros crachat à la face des homophobes et autres idées fascisantes. La pochette, qui mélange le drapeau arc-en-ciel des fiertés LGBTQ+ et le croissant de l’Islam, est elle-même une provocation. Surtout dans les régions caucasiennes.

D’un côté, je ne peux qu’applaudir le courage du musicien. De l’autre, j’ai l’impression que l’expression politique ici s’est faite au détriment de l’expression artistique. L’artiste semble avoir sorti cette album sur un coup de colère, sans trop chercher à peaufiner le bazar.

Alors oui, c’est du Violet Cold, avec des morceaux assez exceptionnels, comme « Pride », « We Met During the Revolution » ou « Shegnificant » avec ce mélange entre voix vocodée et hurlement black-metal, ou le mélange speedé tradi/metal/électro de « Working Class ».

Je ne peux m’empêcher de penser qu’Empire of Love est un ou deux crans en-dessous de Noir Kid ou kOsmik. Cela dit, comme ces deux derniers étaient franchement exceptionnels, ça reste du haut niveau. Comme toujours, l’album est disponible à l’écoute et au téléchargement sur Bandcamp.

Bonus: la non-vidéo de « We Met During the Revolution »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Violet Cold: Empire of Love”

  1. Perso, je suis bon client, je lui pardonne un peu en vertu de l’urgence dans laquelle il est sorti. Et il est commandé,ça va de soi.

    (c’est piquant de voir qu’au final, ce sont bel et bien des gens “de la scène” qui l’ont unfollow en masse sur les réseaux)

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :