Ascend the Hollow: Echoes of Existence

En écoutant Echoes of Existence, le nouvel album de Ascend the Hollow, je me dis d’abord que je devrais me méfier des chroniques dithyrambiques d’Angry Metal Guy. À la réflexion, c’est plus mon propre enthousiasme qui est sans doute en cause.

Non que cet album (sorti en 2019) soit mauvais, mais le cyber-metal de Ascend the Hollow, mélange mélodeath/metalcore à voix féminine de cette formation multinationale (Allemagne, Irlande et Pays-Bas) est quelque peu à la limite de mes goûts personnels.

Echoes of Existence est un album d’un peu plus de cinquante minutes. Il compte dix pistes dont la longueur varie entre trois et huit minutes, mais en général autour de cinq minutes. Plutôt classique, donc.

Théoriquement, il n’y a rien dans cet album que je n’ai pas déjà écouté et apprécié: un mélodeath-électro comparable au dernier Dark Tranquility, du metalcore à la Almøst Human et une chanteuse énervée façon Lacuna Coil et qui growle, aussi.

Le tout est balancé avec énergie et savoir-faire; ça poutre bien grave. Pourtant, je n’arrive pas à m’enthousiasmer sur cet album. Peut-être qu’il y a un peu trop de tout. Surtout du growl, en fait, Et peut-être pas assez de mélodie non plus.

Du coup, je suis un peu en peine pour recommander Echoes of Existence. Objectivement, Ascend the Hollow est un bon groupe et cet album est solide, mais il flirte un peu trop avec mes asymptotes musicales personnelles pour que je l’apprécie pleinement.

Mais si le cyber-metal est votre came, n’hésitez pas à lui consacrer une écoute. L’album n’est pas sur Bandcamp, mais il y a plusieurs vidéos sur YouTube.

Bonus: la vidéo de « Prisoners of the Storm »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :