Equilibrium: Renegades

Equilibrium: Renegades

Renegades, le nouvel album du groupe allemand Equilibrium, illustre une tendance que j’ai constatée ces derniers temps: le metal commence à lorgner vers la pop. Et ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

Auparavant classé folk-metal, tendance symphonique-épique-rigolo, Equilibrium se lance ici dans un genre qui rappelle le nu-metal, avec des éléments électro, de vocaux masculins clairs et, de façon générale, une approche plus… ben, plus pop, justement.

Ça surprend, quand on connaît le reste de la discographie du groupe, mais pour moi qui me plaignais que, sur le précédent, Armageddon, il n’y avait pas de surprises, pour le coup, le changement est assez radical.

On retrouve le côté « pop » dans le format de Renegades, avec dix pistes et quarante-sept minutes. Une seule composition – la dernière, « Rise of the Phenix » – dépasse les cinq minutes, les autres restant sagement calées entre trois et quatre minutes.

Cela dit, « sagement » n’est peut-être pas l’épithète le plus adapté à la musique d’Equilibrium en général et à cet album, Renegades, en particulier. Déjà, il n’y a pas que du bon; je ne suis pas fan du morceau-titre, ni de « Johnny B », reprise des Hooters. Bon, ça fait que deux sur dix; on a vu pire.

Par contre, quand ça veut bouger, ça bouge beaucoup. Le mélange électro-metal, growl-clair, voire anglais-allemand, avec même des bouts de rap, rappelle pas mal Ember Falls, y compris les aspects orientalisants.

Des pistes comme « Tornado », « Himmel und Feuer », « Path of Destiny », « Moonlight », « Kawaakari » ou « Hype Train » sont bien agitées, avec des accents parfois folk-épiques (notamment sur « Kawaakari », « Final Tear » ou « Rise of the Phenix »). Rien que pour ça, Renegades vaut son pesant de cervicales malaxées.

Bon, avec un peu de recul, c’est un album qui est quand même un peu léger sur la substance. Certes, il y a de l’énergie à revendre, ça poutre sévère et tout, mais ce n’est pas très original. Comme mentionné, c’est surprenant de la part d’Equilibrium, mais ça ne révolutionne pas le genre.

Bonus: la vidéo de « Renegades – A Lost Generation »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :