Fédération, tome 2: New York Underwater

Fédération, tome 2: New York Underwater

Au début de ce deuxième tome de la BD d’anticipation Fédération, le policier new-yorkais Alex Green se retrouve à New York – mais à New York Underwater, également titre de cet épisode. Une cité scientifique où Terriens et Extra-terrestres collaborent. Ce qui ne plaît pas à tout le monde, puisqu’il est là pour enquêter sur un attentat.

Extra-terrestres, parce qu’à l’instar du petit délire Crimes, Aliens et Châtiments chroniqué mardi, le monde de Fédération a également vu l’arrivée de créatures extra-terrestres. Celles-ci ont proposé à l’humanité de rejoindre leur Fédération, moyennant un simple test. Que les Terriens ont raté. C’est ballot.

Alex Green est donc un flic de New York qui, à la base, n’aime pas les nouveaux voisins, mais fait son boulot. Il se retrouve à devoir faire équipe, un peu contre son gré, avec un flic fédéral qui en sait plus qu’il ne le dit. Normal, quoi. Et au milieu d’une situation qui n’a pas l’air d’être simplement un plan façon « méchants terroristes veulent virer les aliens ».

On retrouve au scénario Ange – avec l’alerte copinage habituelle, voir la chronique sur l’épisode précédent – et Janolle au dessin. L’ensemble a quelque chose de classique, mais efficace.

Autant j’avais bien aimé le premier tome de Fédération, autant celui-ci m’a quelque peu laissé sur ma faim. Il ressemble beaucoup à un épisode de transition, qui n’apporte pas grand-chose à l’intrigue générale, hormis le côté « mutant de la semaine » des grosses bestioles qu’affrontent les protagonistes.

Bon, OK, y’a des trucs, mais pas grand-chose de fondamentalement nouveau, sinon des éléments qui annoncent des Grandes Révélations à venir. Un épisode de transition, donc. Qui, l’un dans l’autre, est plutôt sympathique, mais qui me laisse un peu sur ma faim.

J’ai toujours un a priori positif sur cette série dans son ensemble, mais disons que ce n’est pas ce deuxième tome de Fédération qui fera décoller mon intérêt telle la mission lunaire dont on célèbre ces temps le demi-siècle.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :