Insomnium: Heart Like a Grave

Insomnium: Heart Like a Grave

Il y a trois ans, Insomnium nous avait gratifiés d’un des concept-albums les plus impressionnants du moment, Winter’s Gate. Heart Like a Grave a la lourde tâche de succéder à ce petit monument du death-metal mélodique. Y arrivera-t-il?

(Spoiler: non, mais il est très bien quand même.)

Insomnium est un groupe finlandais actif depuis 2002 et qui est devenu un des fers de lance du death-metal mélodique, allant de plus en plus vers le mélodique – voire le progressif – au fil des albums.

Heart Like a Grave compte dix pistes et dure un poil plus d’une heure. Plus de la moitié des morceaux durent plus de six minutes – OK de peu pour deux d’entre eux – montant jusqu’à neuf minutes.

Disons-le tout net: si vous cherchez de la brutalité pure, Heart Like a Grave n’est pas exactement l’album le plus sauvage du moment – même en ne prenant en compte que les groupes classés death mélodique.

Certes, il y a quelques passages furieux, comme « Neverlast », « The Offering » ou « Mute Is My Sorrow », mais l’album propose pas mal de compositions mid-tempo ultra-mélodiques et où les voix claires dominent. Par moment, on dirait presque leur compatriotes d’Amorphis. Shocking, n’est-il pas?

Moi, ça me va. Le growl, ça n’a jamais été mon truc, contrairement à la mélodie. Du coup, des morceaux comme « Valediction », le quasi-epic quasi-prog « Pale Morning Star », ou l’instrumental « Karelia », ça me convient parfaitement.

Et, de ce point de vue, Insomnium, c’est quand même un groupe de grands malades. Cet album déborde littéralement de mélodies qui tuent, sans pour autant abandonner le côté metal du bazar.

Comme annoncé en introduction, Heart Like a Grave n’est pas un monstre du niveau de Winter’s Gate, mais il n’essaye même pas. Insomnium repart ici sur ses fondamentaux, avec un album plus classique dans son format.

Et, en l’état, c’est un excellent album, une démonstration d’un groupe au sommet de son art. Il lui manque peut-être un brin de folie et d’originalité pour être dans le peloton de tête des groupes de l’année, mais il n’est vraiment pas loin.

Chaudement recommandé pour les mois d’hiver!

Bonus: la vidéo du morceau-titre

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :