Jolly: Family

Jolly: Family

Tiens, qui revoilà? Six ans après le deuxième opus de leur Audio Guide to Happinness, Jolly revient avec un nouvel album, Family. Entre rock, prog, pop et metal, voici un album qui ne révolutionne pas grand-chose, mais qui sonne plutôt bien.

C’est clair que, dit comme ça, on peut avoir l’impression n’est qu’un énième clone du pop-prog musclé à la Muse. Mais c’est sans compter le léger détail qu’il s’était déjà lancé sur ce créneau avant que ce ne soit cool.

Avec neuf pistes et un peu plus de cinquante minutes, derrière une pochette bariolée qui reprend les codes graphiques des précédents, Family donne l’impression d’un album au format classique. Il recèle cependant plusieurs pistes de plus de dix minutes, dont “Let Go” qui dépasse les dix minutes.

Je vais être franc: si j’aime plutôt bien Jolly en général et cet album en particulier, j’ai du mal à dire précisément pourquoi. Le groupe semble prendre un malin plaisir à soigneusement éviter les étiquettes trop évidentes.

Un passage pop? Hop! Une grosse louche de metal. Une mélodie accrocheuse? On la cache au milieu de circonvolutions progressives. Ah, et un peu de new-wave en plus, ça vous dit? Le tout regorge souvent d’énergie et d’intensité.

Une chose est sure: le quatuor américain est composé de pointures qui savent, d’une part, comment on bricole des compositions qui marquent et, d’autre part, comment on les réalise. De ce point de vue, Family est blindé de tubes en puissance, à commencer par “Lie to Me” et “Lazarus (Space Masala)” qui ouvrent l’album.

Jolly réalise ici un joli (ha ha) retour après une longue absence. Family n’est pas candidat au titre de l’album de l’année, mais c’est une très belle réalisation prog-mais-pas-que, qui mérite qu’on s’y intéresse de près.

Bonus: la vidéo de “Let Go”

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :