Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Long Distance Calling: How Do We Want to Live?

Long Distance Calling: How Do We Want to Live?

Je vous avais prévenu: après le live STUMMFILM, revoici Long Distance Calling avec un nouvel album studio. En effet, la formation allemande de post-rock a sorti cette année How Do We Want to Live?, un titre qui résonne avec l’actualité.

Long Distance Calling est une des formations à l’avant-garde du post-rock contemporain. Leurs compositions sont le plus souvent instrumentales – car, oui, il y a des exceptions, notamment sur cet album – et vont souvent chercher des sonorités du côté de l’électro ou du trip-hop. On y trouve aussi un violoncelle.

Avec ses dix pistes pour cinquante-trois minutes, How Do We Want to Live? semble plutôt classique, mais la moitié des compositions dépassent les six minutes, montant jusqu’à près de huit minutes. Ça reste cependant raisonnable.

En plus de son titre en forme de questionnement universel, How Do We Want to Live? a également une pochette très « concept », avec un côté mystique américain des années septante. De même, l’album est ponctué par une série de narrations.

Musicalement, je dirais bien que c’est un peu pareil, mais ça serait un peu court (et probablement très naze). Disons que, d’une certaine manière, cet album se situe entre le précédent, Boundless, et celui d’avant, Trips. Mais un peu comme si le groupe avait fait moitié-moitié.

En effet, on y trouve des pistes au format pur post-rock turbocarré: « Curiosity », « Hazard » ou « Sharing Thoughts ». Et puis, lentement, l’album glisse vers des titres plus expérimentaux, comme « Fail / Opportunity » qui mélange ambiances trip-hop et violoncelle pour un côté très cyberpunk, ou « True / Negative ».

Pour être très honnête, tout n’est pas noir ou blanc: plusieurs compositions mélangent un peu des deux, comme « Voices » ou « Immunity » ou « Beyond Your Limits », seul morceau chanté de l’album et qui est plutôt classic-rock que post-rock.

Dans les « grands noms » du post-rock, Long Distance Calling me paraît être clairement le groupe le plus avant-gardiste de la scène. Certes, c’est « avant-gardiste » par rapport au reste du post-rock, mais ça donne tout de même des albums, comme ce How Do We Want to Live? qui combinent la puissance, l’évocation et la recherche de sonorités nouvelles.

Bonus: la vidéo de « Immunity », tournée pendant la pandémie

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :