Ludinord 2018

La troisième convention de ce mois de mars m’emmène, non pas en Belgique, mais pas loin: Lille, pour l’édition 2018 de Ludinord. Ludinord, c’est un festival de jeux multi-genres – un peu comme Ludesco, mais à l’échelle d’une grosse région transfrontalière. Du coup, l’affluence sur les trois jours est de l’ordre de 10 000 personnes.

Ludinord se déroule à Mons-en-Barœul – ne pas confondre avec l’autre Mons – dans la proche banlieue de Lille, à dix minutes de métro. Le site principal se situe dans un ancien fort militaire, avec diverses annexes pour accommoder la totalité des activités proposées. Il y a aussi un vaisseau Goa’uld échoué pas loin, mais les autorités veulent nous faire croire que c’est un centre de chauffage à biomasse.

Il y en a beaucoup: du jeu de société, du jeu de rôle, du grandeur nature, des présentations de prototypes, des initiations, des duels, des escape games, des énigmes et beaucoup, beaucoup de parties. Même si la configuration “hall de gare” donne à l’ensemble un côté plus salon que convention, l’accent est clairement mis sur le jeu.

Festival Ludinord, Mons-en-Barœul / Lille (France), 23-25 mars 2018.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Vous vous doutez bien que je n’y étais pas pour pousser du cube en bois – pas que l’exercice ne m’amuse pas, mais j’avais autre chose à faire, comme présenter plein de parties de Freaks’ Squeele.

J’en ai fait quatre en tout: deux tutos un peu abrégés, format oblige, et un scénario original, en deux parties, pour des héros au seuil de leur deuxième année et sur une thématique proposée par l’organisation (“jaune” et “dix ans”, vu que c’est le dixième anniversaire de la convention).

La blague de ce long scénario, c’est que s’il se jouait en deux parties, ce ne sont pas les mêmes joueurs qui ont joué les deux. J’ai donc demandé à l’équipe du samedi d’écrire un résumé pour leurs collègues du dimanche. J’ai eu droit à deux équipes au taquet, qui ont toutes deux mis une belle ambiance sur les tables.

Festival Ludinord, Mons-en-Barœul / Lille (France), 23-25 mars 2018.
Maison des Associations, salles de jeu de rôle (table de Freaks’ Squeele).
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

D’ailleurs, les deux autres parties ont aussi été bien animées, même si la salle était un peu surchargée en table, en joueurs et, partant, en décibels. Si j’en juge par le nombre de dédicaces que j’ai faites, les fans de Freaks’ Squeele sont présents en nombre dans la région – bon, Ankama, ce sont un peu les enfants du pays, aussi.

À noter que l’organisation avait assez astucieusement prévue trois durées fixées pour les parties de jeu de rôle: des séances d’initiations de quarante-cinq minutes et des parties de deux heures et de quatre heures – plus une nocturne le samedi, au format plus ouvert. Ça fonctionne plutôt bien, même si les deux salles pour les formats courts sont très bruyantes.

Rien à redire de mon point de vue au niveau de l’organisation: les bénévoles ont étés aux petits soins pour moi et même si j’imagine que la mise en place d’un tel événement ne se fait jamais sans heurts, je n’ai pas eu à me plaindre de soucis autres que véniels.

J’ai même eu un peu de temps pour voir Lille (un peu) et ses bars à bière (beaucoup). C’est plutôt cool, il faudra que j’y passe plus de temps, ne serait-ce que pour les bars à bière (pas assez de temps, pas assez de foie).

Mes photos de Ludinord sont en ligne sur Flickr, sous licence Creative Commons.


Also published on Medium.

Also on:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :