Radio-Erdorin, épisode 2

Radio-Erdorin S1E2

Enfin! Le deuxième épisode de Radio-Erdorin, consacré aux chroniques de juin, est enfin paru, sur YouTube et sur PeerTube (la version open-source et distribuée). J’aurais aimé le faire plus tôt, mais les événements ont conspiré. Salauds d’événements!

J’ai d’abord voulu faire quelques tests pour améliorer la configuration: achat d’un nouveau micro (deux fois; le premier était médiocre), d’un nouvel éclairage LED (qui n’a au final que peu servi), essais de cadrage, etc.

Ensuite, lors du premier enregistrement, j’ai eu la mauvaise surprise d’avoir un concert de country québécoise qui a commencé à jouer, pas sous mes fenêtres, mais pas loin. La bonne nouvelle, c’est que le micro ne l’a pas capté; la mauvaise, c’est qu’il n’a en fait rien capté du tout.

Donc deuxième prise, au plus chaud de l’après-midi avec une température étouffante dans le « Studio Mézigue » (i.e mon salon télé). L’enregistrement fut laborieux, vu que j’ai essayé de ne pas lire le texte du prompteur et rester les yeux dans la caméra.

Je ne suis pas très doué pour cela. Déjà, j’ai la durée d’attention d’un jeune labrador dans un parc public et mon regard part régulièrement ailleurs. En plus, j’ai la sale tendance à replonger dans le texte avant la fin de la prise. Ce n’est pas une bonne idée.

Pour ne rien arranger, j’ai pas mal galéré avec le montage. Je soupçonne un bug sur ma machine, mais j’ai eu des problèmes de son – en plus du micro, qui n’était pas au niveau de mes attentes – et j’ai eu beaucoup de mal à caler tout le bazar.

Ajoutez à cela des horaires de boulot un peu aux fraises pour cause de gros événement et le départ à Paris mercredi soir, j’ai fini le montage dans le TGV. Je pensais pouvoir mettre le fichier en ligne depuis l’hôtel; j’étais naïf. Balancer un fichier de 2.5 GB sur un wifi d’hôtel matraqué par des otakus, ça ne le fait juste pas!

Au final, j’ai un nouvel épisode un poil plus long (plus de seize minutes), peut-être un peu plus léché sur certains trucs (les transitions, notamment), mais qui est probablement pas bien meilleur que le premier. Bah, on verra.

Il va vraiment falloir que je level sur le montage vidéo, parce que j’ai l’impression que je passe des plombes à faire des trucs simples – genre, les images des albums sur le côté de l’écran. Vous me direz: c’était le but; certes, aussi. Mais Premiere n’est pas un logiciel qui se prend en main comme, mettons, un iMovie.

En attendant, n’hésitez pas à vous lâcher sur les comms: c’est là pour ça et j’ai rangé ma Carte Y au vestiaire. En attendant le prochain épisode, qui devrait être moins médiocre que celui-ci – mais plus que le suivant.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, épisode 1Radio-Erdorin, épisode 3

Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Imaginos dit :

    Ça progresse, ça progresse… 🙂
    Imaginos Articles récents…Actualité rôludique du dimanche soirMy Profile

  2. Vraiment de mieux en mieux. Un peu le point de regard au début mais ca se détend apres… Ghost c’est accrocheur ( trop…) comme un Abba pour moi. Ihsahn, je mettrai 6 mois à vraiment faire le tour mais qu’est ce que c’est bon,même avec les défauts.
    Vivement le 3
    Didier A. (Iceman) Articles récents…Blog : Le difficile parcours d’un Mélomane – Chapitre 4My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :