RPGaDay 2018 – semaine 1

RPG-a-Day-2018 Semaine 1

Première semaine du défi RPGaDay 2018. Pour ceux qui avaient raté le premier billet, le principe est de répondre à 31 questions – une par jour – sur le jeu de rôle.

C’est un peu le truc hype d’août, mois où de toute façon il ne se passe pas grand-chose. Par contre, ne vous attendez pas trop à des réflexions turboprofondes, parce que ma pratique du JDR est somme toute assez atypique (je ne joue pas en club, je suis surtout MJ et principalement en convention sur mes créations).

Mais bon, ça occupe les longues après-midis où il ne se passe rien et où on confit dans sa canicule personnelle. Alors sans plus attendre, voici mes réponses aux premières questions:

1. Qu’est-ce que vous aimez le plus dans le jeu de rôle ?

Je pense que c’est clairement le côté création. Je suis plus créateur que meneur et plus meneur que joueur.

Pour moi, le jeu de rôle est une boîte à outil pour créer des histoires. Ça implique un concept de base, un contexte, ça implique aussi des mécaniques de simulation qui sont raccord avec le contexte et le concept. Ce qui est intéressant, c’est que de plus en plus, avec les jeux modernes, ça implique une façon de raconter les histoires.

2. Que recherchez-vous dans un jeu de rôle ?

On va dire que c’est mon historien intérieur qui parle, mais je suis surtout intéressé par le contexte – le background pour les anglosaxophones.

Donc, je recherche principalement un contexte intéressant, de préférence qui corresponde à mes goûts, mais pas forcément. Si le contexte ne me parle pas, d’une façon ou d’une autre, il y a peu de chance que je m’intéresse au jeu.

En fait, je cherche des jeux dans lequel j’aurais envie moi de raconter des histoires.

3. Dans un jeu, quel élément vous tient en haleine et vous donne envie de le pratiquer encore plus ?

Je ne crois pas qu’il y ait un élément particulier. Il y a toute une alchimie entre les gens autour de la table, l’histoire du meneur de jeu, le contexte du jeu, les personnages des joueurs et le déroulement général du bazar.

Le jeu de rôle étant fondamentalement une activité sociale – souvent pratiquée par des personnes asociales, mais c’est un autre débat – je dirais que c’est surtout l’ambiance autour de la table, entre les joueurs et entre les personnages, qui est importante.

4. Quel est votre PNJ le plus mémorable ?

Pfou. Difficile à dire parmi la myriade que j’ai pu créer sur le pouce ou pas. C’est peut-être plus à mes joueurs de répondre à cette question, non?

Mais, personnellement, j’aime bien quand la route des personnages à Tigres Volants croisent la route d’une certaine Hiriel Galadril. Oui, comme la reine. Enfin, dans le cas présent, ancienne reine. Elle est nettement moins impressionnante en vrai – sauf si elle commence à dégainer les pouvoirs mentaux.

5. Quel est votre PNJ récurent préféré ?

Peut-être le professeur von Aargh, qui m’a souvent servi d’antagoniste récurrent à Feng Shui. Un autre “méchant” récurrent que j’avais employé assez régulièrement dans Feng Shui, c’était le pirate anarchiste simien Macaque Bonnot (et sa bande).


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. lendraste dit :

    Même profil de joueur, quasi-même réponses sur les premières questions : “copiteur” ! 🙂
    lendraste Articles récents…RGPaDAY #07-09My Profile

  2. Imaginos dit :

    > souvent pratiquée par des personnes asociales

    Huhu… Y a du vrai dans ce que tu dis. 🙂
    Imaginos Articles récents…Keep It Silenzium, StupidMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :