Von Hertzen Brothers: War Is Over

Von Hertzen Brothers: War Is Over

Résumons: si je me base sur leur plus récent album, War Is Over, Von Hertzen Brothers est un groupe finlandais dont le nom, en anglais, est basé sur le patronyme à consonance allemande de ses membres et qui mélange classic-rock à l’américaine et néo-prog britannique. L’Internationale sera le genre humain!

Découvert à La Citadelle, le bar-metal de Genève – ce qui pourrait étonner ceux qui ne connaissent pas les lieux – Von Hertzen Brothers est donc une formation centrée sur les trois frères Von Hertzen, issus d’une longue lignée de musiciens, et qui aligne pas loin de vingt ans d’expérience musicale.

Leur musique est un combo classic-rock-prog, combinant l’approche mélodique et super-accessible du premier et les constructions complexes et les prouesses musicales du second. Les anciens y verront des traces de Toto et Asia, les modernes plutôt Muse.

War Is Over est un album plutôt conséquent, avec dix titres, la plupart entre quatre et cinq minutes, sauf l’intro (près de treize minutes) et la conclusion (huit minutes et demie). Au total, on a près d’une heure de musique, sans que l’ensemble paraisse particulièrement long.

Parce qu’il faut avouer qu’on ne s’ennuie pas avec les frangins: les compositions qui tuent s’enchaînent comme à la parade, avec une avalanche de mélodies imparables, guitares accrocheuses et harmonies vocales de compétition. Ça me rappelle un peu le talent d’un Moon Safari, en plus pop.

Ainsi, l’album démarre sur l’epic “War Is Over”, morceau-titre aux influences Queen avec des grandes envolées instrumentales. Et puis ça enchaîne: “To the End of the World”, “The Arsonist”, “Jerusalem” (qui me fait un peu penser à un croisement entre Toto et Alphaville) et le fabuleux “Frozen Butterflies”.

Et là on est à la moitié de l’album et on a déjà enquillé cinq tubes potentiels. Le reste est un chouïa moins grandiose, mais juste un chouïa et il réserve tout de même de très belles choses, comme “Blindsight” ou “Long Lost Sailor”, et surtout “Beyond the Storm” qui, en reprenant les mélodies de “War Is Over”, boucle la boucle de façon fort élégante.

Alors bon, quand on est un prog-head un peu hardcore, c’est sûr que War Is Over, avec ses mélodies ultra-convenues et sa structure somme toute assez simliste, n’est pas l’album le plus convaincant de l’année. Mais il a une énergie et un côté enthousiaste qui est difficile à ignorer. Un peu comme un chiot qui vient de recevoir un nouveau jouet et qui court partout en faisant “scouic scouic arf!”

Perso, je ne sais pas si c’est le fait que le style tape directement dans la partie de mon cerveau qui est encore à l’adolescence (ce n’est pas très difficile: ça doit représenter environ 80% de mon néo-cortex et l’intégralité du reptilien) ou simplement parce que les Von Hertzen Brothers sont des monstres d’efficacité, mais je trouve cet album très chouette.

À noter, au passage, que j’ai également écouté et apprécié leur précédent album, New Day Rising. Je lui préfère celui-ci, tout de même.

Mais donc, si vous aimez les belles mélodies, certes un peu commerciales, mais optimistes et blindées d’énergie – un peu pop, mais bien quand même, en quelque sorte – je vous recommande les albums des Von Hertzen Brothers. C’est un groupe qui mérite sérieusement d’être plus connu sous nos latitudes.

Bonus: la lyric video de “War Is Over”

https://www.youtube.com/watch?v=Uaiobv2eeD4

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :