Bilan mécénat pour mai 2017

J’ai un aveu à vous faire: la plupart des bilans mécénat – et, avant eux, des bilans Flattr – sont réalisés à grands coups de copier-coller. Comme j’ai un minimum de conscience professionnelle, je m’efforce de retoucher les textes, histoire que ça ne se voit pas trop, mais des fois, c’est dur. Comme ce mois-ci, qui ressemble au précédent comme deux gouttes de rien.

Sur Flattr, d’abord, le revenu a été de €0.75 pour un clic – très vraisemblablement un abonnement au site, même si le tableau de bord du site en annonce toujours sept (les comptes qui ne sont plus approvisionnés en fond sont toujours comptabilisés).

Les dons sont au nombre de douze (à €0.35 chacun), un pour le très chouette dessin de Psychée à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie & la transphobie et onze pour les abonnements:

Oui, il y a douze objets dans les abonnements, mais certains ne sont plus actifs. Flattr a d’ailleurs modifié son interface pour indiquer les comptes désactivés et j’ai fait le ménage début juin. Je compte continuer pour passer un maximum vers d’autres plateformes et réduire les doublons.

Liberapay – copier-coller – reste redoutablement stable, avec €0.55 par semaine. Les dons hebdomadaires sont également les mêmes pour le moment: €0.30 par semaine pour Cestdoncvrai, Liberapay et Libravatar. J’ai quelques promesses de dons en attente, mais ça ne semble pas beaucoup se bousculer.

Peu de changements sur les plateformes de mécénat: avec $7 sur Patreon et €16 sur Tipeee:

Là aussi, ça va un peu bouger prochainement. À commencer par une nouvelle page Tipeee pour Erdorin que j’espère arriver à valider ce mois. Je vous en parlerai plus tard, parce que ça va aussi impliquer une légère refonte du site.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Moul dit :

    Salut,
    pourquoi fais-tu la promotion d’unités de monnaies non libres ?
    Peut-être que la monnaie libre pourrait t’intéresser :
    https://moul.re/blog/index.php?article3/duniter
    Je pense qu’elle favorise l’économie du don.

    • Alias dit :

      Hello et bienvenue sur ce blog!

      D’abord, je ne fais pas tant la promotion d’unités de monnaie non libres que de systèmes de dons et de mécénat. La plupart fonctionnent avec des monnaies (en fait, des devises) non-libres; désolé, fact of life.

      J’avais parlé en son temps du Bitcoin, qui a des bons et des mauvais côtés, et de systèmes comme ChangeTip qui l’utilisaient. ChangeTip est mort il y a pas longtemps.

      En résumé, je n’ai pas d’a priori idéologique dans un sens ou dans un autre. Je prends ce qui existe.

      • Moul dit :

        Quand je vois cet article je vois plein de fois la mention d’unités non libres.
        C’est pas un souci si tu ignores l’existence des monnaies libres.

        Attention, le Bitcoin n’est pas une monnaie libre.
        Je t’invite à regarder cette conférence pour comprendre pourquoi le Bitcoin n’en est pas une :
        http://www.creationmonetaire.info/2014/07/video-rmll-2014-monnaies-libres-et-monnaies-non-libres.html

        Prends connaissance de la monnaie libre et une fois que tu connaîtras les différents systèmes monétaires, alors-là tu pourras faire un choix éclairé vers le système monétaire de ton choix.

        Attention, il ne s’agit pas d’idéologie.
        Si on décide de faire une route de cette manière et pas autrement, il ne s’agit pas de croyance.
        C’est pareil pour comment on veut faire son système monétaire.

        • Alias dit :

          J’aime bien l’idée des monnaies libres, mais…

          Mais leur mise en place n’a rien de trivial et je suis 1) une pive en informatique et 2) un peu flemmard aussi, quand même.

          Mais si je suis le seul à l’utiliser dans mon cercle de contact, c’est sympa, mais ça ne sert à rien.

          Là encore, c’est une question de pragmatisme: à la base, ce que je cherche à faire, c’est redistribuer une partie de mes revenus vers des gens dont j’apprécie le travail (surtout) et permettre à ceux qui me lisent de faire de même à mon endroit (un peu).

          Si un jour j’ai un peu de temps libre et/ou que les outils des monnaies libres évoluent vers des technologies un peu plus facile à mettre en place (indice: si ça implique Linux, un serveur et/ou des lignes de commande, ça n’est pas le cas), je ne dis pas non.

  2. Moul dit :

    Tu n’es pas obligé de faire fonctionner un nœud Duniter.
    Tu peux te créer un compte avec l’application Césium.
    Je pense pas que ça soit plus compliqué que d’utiliser le site web de sa banque.
    Dès lors, tu auras une clé publique qui te permet de recevoir de la monnaie lors d’échanges ou de dons.

    Et si tu souhaites créer de la monnaie, il te faudra avoir cinq certifications.

    Je trouve ce système beaucoup plus simple à mettre en place que le système actuel dans lequel il faut plein de documents pour créer un compte à la banque et beaucoup de garanties pour créer de la monnaie-dette.

    https://forum.duniter.org/t/presentation-pierre-boizot-et-recherche-certification-en-suisse/2672/6?u=moul

    Bon, je t’embête pas plus, je te laisse réfléchir et faire ton choix.

    • Alias dit :

      En tous cas, merci pour les infos. Je ne voudrais pas te donner l’impression que le sujet ne m’intéresse pas. Je pense que je vais regarder ça de plus près prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :