« Héritages », un feuilleton dans alt-Erdorin

Héritages

Psychée étant un petit peu fatiguée ces temps-ci, elle ne dessine plus beaucoup. Elle se contente juste d’écrire le troisième tome des Chants de Loss, finaliser le jeu de rôle qui en est tiré et, accessoirement, reprendre la rédaction de Héritages, son feuilleton dans l’univers d’alt-Erdorin.

Dans le même temps, je joue l’Italie à Hearts of Iron IV. Juste pour dire. Et « oui, mais toi tu es cassé » est une excuse qui ne fonctionne pas quand on compare avec Psychée.

Bref, Héritages. Je vous en avais déjà parlé en même temps que le projet alt-Erdorin, qui est l’univers dans lequel se déroule Progressions. En très résumé, c’est notre monde et, en même temps, ce que serait ce début de XXIe siècle si la Troisième Guerre mondiale n’avait pas eu lieu. Je résume beaucoup, mais c’est l’idée.

Donc, la Terre en 201X, telle qu’on la connaît, mais avec des empires extra-terrestres qui ont leurs racines dans le passé mythique de la planète, qui y ont laissé quelques artefacts (et pas mal de mômes) et qui n’ont pas envie que les Terriens ne s’autodétruisent. Enfin, pas tous: certains pensent que ce serait un moindre mal par rapport à dix milliards d’excités débarquant dans leur belle civilisation stellaire.

Mais là n’est pas la question; enfin, pas directement. Héritages, c’est l’histoire d’une jeune archéologue roumaine quelque peu remuante, qui rencontre une Suédoise qui cache sous un maintien impeccable une histoire très longue et très chargée. Et d’un curieux artefact qui va les lier.

Oui, à moi aussi, ça me rappelle un truc. Il y a d’ailleurs d’autre points communs avec ce duo, mais je ne vais pas spoiler.

Tout ceci pour dire que l’histoire, qui était restée longtemps en hiatus, est repartie depuis quelques semaines et que ça déménage pas mal. Y’a des trucs qui explosent et tout, ce qui tombe assez bien, parce qu’une des idées d’alt-Erdorin était d’avoir des histoires avec un côté pulp contemporain.

Vous pouvez suivre Héritages sur Wattpad et bientôt sur Scribay et sur Atramenta. J’aurais d’ailleurs dû la mentionner dans mon dernier point sur Wattpad.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :