IndieWeb, une autre forme d’oasis

IndieWebCamp

Je sais, je vous avais promis un article sur les RSS, mais il se trouve que, grâce à un de mes contacts sur G+ – et au détour d’un article vieux de quatre ans – j’ai découvert IndieWeb, un projet très similaire à ce que j’envisage pour L’Oasis.

IndieWeb se définit comme “une alternative au ‘web corporate’ axée sur les personnes.” En gros, il s’agit d’un projet qui mélange une série de principes – au premier rang desquels l’auto-hébergement et la décentralisation – mais également des aspects plus techniques qui visent à faciliter l’interconnexion des blogs et, surtout, des personnes.

Un autre des principes, qui rejoint directement celui de L’Oasis, c’est celui représenté par l’acronyme POSSEPublish on your Own Site, Syndicate Everywhere (Postez (sur votre) Propre Site, Distribuez Ailleurs). Ce qui en soi est intéressant, mais dans les faits se heurte vite à la bonne volonté – ou absence d’icelle – des réseaux sociaux centralisés.

Alors bon, je ne vais pas vous dire que, vu que IndieWeb existe, on abandonne L’Oasis. Je pense que notre concept – enfin, surtout le mien, pour le moment – a un rôle à jouer. Par exemple en se concentrant sur l’aspect “créateurs”.

Déjà, si IndieWeb semble être toujours actif, c’est un projet qui a déjà quelques années; c’est un avantage, dans le sens qu’il y a du travail, mais j’ai également l’impression qu’il est un peu en perte de vitesse. Mais j’avoue que je n’ai pas encore tout regardé attentivement, c’est juste qu’il y a pas mal de projets qui me semblent dater.

De plus, IndieWeb a un côté beaucoup plus technique, plus orienté vers les développeurs. Le principe de “selfdogfooding” (utiliser soi-même les projets que l’on développe) est très parlant dans ce sens. Ce n’est pas inutile, mais ça donne à l’ensemble un aspect “par les geeks, pour les geeks” qui peut être méchamment rébarbatif.

Je vous conseille néanmoins d’aller y jeter un coup d’œil. Il y a pas mal d’idées qui me paraissent très sympathiques et qui méritent qu’on y regarde de plus près. Il existe notamment des plug-ins WordPress qui ajoutent à un site existant certaines fonctionnalités développées par IndieWeb.

Je pense également que L’Oasis peut très facilement devenir un concept “IndieWeb-compatible”; je vais tâcher de regarder ça plus attentivement et d’en tirer quelques concepts communs.

Et puis, pour en revenir au selfdogfooding, je compte également me faire un petit manifeste de mon usage d’Internet à moi, inspiré par ces divers principes. En janvier 2019, ce sera le dixième anniversaire du passage de Blog à part sous WordPress et je compte en profiter pour faire quelques changements.

(Et si vous êtes pressés de lire ma prose sur les RSS, vous pouvez toujours aller jeter un œil sur ce que j’avais écrit il y a un moment sur le – aujourd’hui défunt – Google Reader.)


Also published on Medium.

Also on:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :