IT: We’re All in This Together

IT: We're All in This Together
Quelque part, IT est un cliché: un groupe londonien qui fait du rock progressif, oscillant entre les mélodies d’un Pink Floyd tardif et le néo-prog engagé à la Twelfth Night. We’re All in This Together, leur dernier album, mérite cependant plus que ce qualificatif lapidaire.

Formé autour du chanteur et guitariste Nick Jackson, IT (prononcez “it”) est un groupe avec plus de vingt ans d’expérience et ça se sent. Ses musiciens sont aussi des vétérans de diverses scènes et si son ADN musical est fermement ancré dans le rock progressif, il n’hésite pas à intégrer d’autres éléments.

We’re All in This Together est un album de près d’une heure, avec dix pistes; la plupart ne dépassent pas les six minutes, sauf une, “The Path of Least Resistence”, qui grimpe à près de douze minutes. Même le format est assez proche des standards du néo-prog des années 1980.

Soyons objectif: il n’y a pas grand-chose de très original dans la musique de IT. On est à mille lieues d’un Frost* – pour donner un nom au hasard – et le groupe se rapproche plus d’un croisement entre Arena et Porcupine Tree – en plus des grosses influences floydiennes sus-mentionnées.

On pourra noter quelques pointes électro (“Power”) et des narrations – plus des harangues politiques, à vrai dire, puisque l’une d’entre elle, sur “Voices”, interpelle Tony Blair en lui promettant un procès pour crimes contre l’humanité.

Cela dit, à défaut d’être original, le néo-prog que nous servent les musiciens est de bonne tenue. Il y a peu de morceaux faibles, quelques très bonnes idées – “Born Into Debt”, “Last Chance” et l’epic “The Path of Least Resistence”, notamment.

We’re All in This Together est donc clairement un album de néo-prog pour les fans du genre – ce n’est pas vraiment un hasard si c’est une chronique du site Néoprog, justement, qui m’a incité à l’acheter. Je ne regrette pas, note. Mais je pense qu’il vaut mieux savoir à quoi s’attendre.

Bonus: les vidéos de “House” et de “Revolution”

https://www.youtube.com/watch?v=aG_m_HHkuJg


Also published on Medium.

Also on:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :