Lunatic Soul: Under the Fragmented Sky

Lunatic Soul: Under the Fragmented Sky

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les compositions de Lunatic Soul ne respirent pas vraiment la joie de vivre et l’optimisme béat. Ce n’est pas plus mal, mais du coup, ce nouvel album, Under the Fragmented Sky, propose un rock progressif plutôt plombé.

Lunatic Soul, c’est le nom du projet personnel de Mariusz Duda, le chanteur et bassiste de Riverside. C’est un rock progressif contemporain, qui ressemble un peu à ce que fait Riverside – dont le nouvel album ne devrait pas tarder à apparaître dans ces pages – mais avec plus d’expérimentations.

Dans le cas présent, Under the Fragmented Sky est un album court – huit pistes pour environ trente-cinq minutes – composé des “chutes” du précédent, Fractured. Bon, un peu comme avec Steven Wilson, les restes de Mariusz Duda feraient le bonheur de beaucoup de groupes.

Cela dit, Under the Fragmented Sky sonne différent de Fractured. C’est un album qui laisse la part belle aux sonorités électro (“He Av En”, “Trials” ou “Shadows”). Oh, on est loin des dancefloors, mais ce sont des ambiances qui peuvent désorienter l’auditeur non averti.

Certes, d’autres pistes sont plus classiques, plus dans la veine habituelle de Lunatic Soul, comme le morceau-titre avec sa guitare acoustique et ses harmonies vocales, ou “The Art of Repairing”, dominé par une ligne de basse baladeuse.

Bon, j’avoue quand même que, de mon point de vue, Under the Fragmented Sky est un Lunatic Soul mineur. Entendez par là qu’il est un peu moins bon que les autres. Surtout, je n’y ai pas ai pas vraiment trouvé LE morceau qui tape bien dans l’oreille.

Il y a tout de même dix fois plus de créativité et d’originalité dans un Lunatic Soul, même mineur, que dans dix albums de rétro-prog, même talentueux. Après, c’est sûr que c’est parfois un peu rugueux à l’oreille, mais c’est ça qui est bon.

Bonus: la vidéo de “The Art of Repairing”


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :