Saor: Forgotten Paths

Saor: Forgotten Paths

Je ne sais pas s’ils se sont donné le mot, mais avec ce nouvel album de Saor, Forgotten Paths, c’est le troisième album récent de black-metal atmosphérique tendance folk – ce que j’appelle « black Oldfield » que je chronique, après Sojourner et Cân Bardd. Notez bien que je ne me plains pas, non plus.

Saor – « libre » en gaélique écossais – c’est le projet d’Andy Marshall, un musicien écossais qui, parmi les premiers, s’est pris de mélanger des sonorités folk au black-metal atmosphérique, qu’il désigne sous le terme « Caledonian Metal ».

Forgotten Paths est un album en apparence court – quatre pistes, moins de quarante minutes – mais l’incroyable densité des morceaux, qui pour trois d’entre eux dépassent les dix minutes, donne l’impression contraire.

La musique de Saor a la capacité de complètement immerger l’auditeur dans une ambiance musicale prenante. Les éléments traditionnels ancrent Forgotten Paths dans des paysages sauvages et les parties plus metal lui donnent une texture épique. Couplé à la forme longue des compositions, c’est un album qui prend son temps pour se déployer jusqu’à recouvrir le ciel.

Alors oui, pour la plupart des non-blackeux – moi-même y compris – il faut passer outre le chant growl d’Andy Marshall. On s’y fait, surtout qu’il n’est somme toute pas très présent sur l’album. On notera au passage que Neige, d’Alcest, fait une apparition sur la piste-titre et qu’on a également une chanteuse, Sophie Rogers sur « Brón ».

Peut-être suis-je devenu un peu blasé, à force d’écouter des albums dans ce style (genre, cinq ou six en à peine autant de mois), mais je suis moins impressionné par Forgotten Paths que je ne l’ai été par Guardians. Ça reste quand même un excellent album qui joue à la perfection sur ses forces.

Vous pouvez retrouver Forgotten Paths sur Bandcamp et je vous encourage vivement à vous y intéresser. Saor est une preuve de plus, s’il en était besoin, que le black-metal mène à tout, à condition d’en sortir. Même si, en fait, il n’en sort pas vraiment.

Bonus: la vidéo de “Brón” (en version un peu raccourcie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :