Sojourner: The Shadowed Road

Sojourner: The Shadowed Road

À votre avis, c’est un hasard que cet album de Sojourner, The Shadowed Road, ait pour initiales “TSR” alors que c’est du metal atmosphérique pour rôlistes? En toute honnêteté, probablement que oui, mais la coïncidence est trop grande pour que je la rate.

Sojourner est un projet musical qui fait le triple grand écart entre la Nouvelle-Zélande (le pays du Seigneur des Anneaux), la Suède (le pays du metal) et l’Italie (le pays de, euh… du batteur). Musicalement, on est quelque part entre l’atmoblack de Saor et le folk-metal d’Eluveitie, avec un duo vocal féminin/éthéré masculin/growl-scream.

Avec un peu plus de cinquante minutes, The Shadowed Road est dans la “zone Bouton d’Or” au niveau durée. Il compte sept pistes plutôt longues, entre cinq et dix minutes, ce qui est assez cohérent avec le genre et plutôt équilibré aussi à l’écoute.

Les projets comme Sojourner – je pense ici à Saor et Cân Bardd (dont j’attends bientôt le nouvel album) sont pour moi une découverte plutôt récente. Quand on connaît mes goûts musicaux, qui flirtent volontiers avec le folk celtoïde, ce n’est pas très étonnant.

Du coup, j’avoue volontiers que je manque de références, mais ça ne m’empêche pas de trouver que The Shadowed Road est un album très réussi. On y trouve un dosage très fin de mélodies aériennes, de sonorités folk et de poutrage en règle.

En plus des habituels instruments metal, il y a également des passages au piano et au tin whistle. Les arrangements vocaux sont également pour beaucoup dans la qualité de cet album. Même si je n’aime pas le growls, les duos entre Chloe Bray et Emilio Crespo sont spectaculaires.

Je n’y ai pas trouvé de piste plus faible que les autres; il y a même des morceaux qui sont de pures merveilles, comme “Ode to the Sovereign”, “Our Bones among the Ruins” ou le morceau-titre, pour moi qui aime le mélodique.

Le seul reproche que j’aurais tendance à lui faire, c’est qu’il n’est pas très original. Oui, je dis ça du haut de mon expérience de trois albums du même style – un peu plus si on rajoute Eluveitie ou Hypocras.

The Shadowed Road est disponible sur Bandcamp à un prix très très raisonnable, ce serait dommage de passer à côté si on aime ce style black-folk-mélodique. Moi j’adore, donc je vous le recommande.

Bonus: une vidéo live de “Ode to the Sovereign”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :