Freaks’ Squeele: c’est le jour de la rentrée!

Freaks' Squeele

… ou de la sortie, puisque dès demain, 29 septembre, Freaks’ Squeele, le jeu d’aventures est officiellement disponible en boutique. Après un poil plus de deux ans de travail sur le sujet et quelques malédictions diverses, c’est un peu le soulagement pour mon co-auteur principal, Antoine, et moi-même.

Le bébé est plutôt costaud: un livre de base de 192 pages au format 20 x 28 (le même que pour les BD) et un écran trois volets accompagné d’un livret de 64 pages, intitulé Livre du 2e semestre, qui contient une mini-campagne bien secouée pour finir l’année scolaire dans un état d’épuisement physique et nerveux optimal.

Quand je parle de « malédictions », ce projet nous a valu quand même pas mal de suées, avec notamment une épaule luxée (moi) et une opération à cœur ouvert (Antoine), sans parler des contretemps, atermoiements et autres retards propres à la création en général et celle de jeux de rôle en particulier. J’imagine que Céline, qui a géré tout le projet, doit en avoir un ulcère visible depuis l’orbite.

Mais, maintenant que c’est sorti, tous ces désagréments sont oubliés. Les parents – auxquels il faut ajouter Arnaud, relecteur de choc, Julien, übergraphiste, la Team 2d Sans Faces composée d’Oliver, Sanne et Yann et, bien entendu, l’Auteur originel, Florent  – sont super fiers de leur bébé! C’est le plus beau du monde, D’ABORD!

Perso, je me suis bien éclaté à bosser dessus. Avertissement sans frais à ceux qui trouvent que l’écriture de Tigres Volants / Erdorin est trop frivole: ne lisez jamais Freaks’ Squeele! Après, on m’a souvent dit que j’avais l’humour potache; pour un jeu qui se déroule dans une université, je trouve ça assez raccord.

Il faut dire aussi que, d’une part, l’ambiance de la bande dessinée et ses myriades de références pop-culture, ont beaucoup contribué à faire foisonner les idées saugrenues et, d’autre part, on peut être assez pointus, les uns comme les autres, dans le domaine du clin d’œil abscons. Ressortir des personnages de BD franco-belges d’il y a quarante ans ou des animés du début des années 1980? Même pas peur!

Un jour, je ferai la liste des références. Elle sera longue et douloureuse.

Bien évidemment, l’aventure n’est pas terminée: ces deux premiers tomes ne sont que le début d’une gamme qu’on espère longue, prospère et youpla boum! Il faut encore qu’on l’écrive et, pour le moment, on a plus envie de trinquer à la sortie que de se lancer dans l’écriture de la suite. Il y a sans doute un peu de l’équivalent auteur de la dépression post-partum, aussi.

D’ici là, on attend vos retours; on espère qu’ils seront bons, mais dans le cas contraire, on s’en servira pour faire mieux sur la suite.

(Image: Ankama Éditions)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. François dit :

    Mazel tow!
    François Articles récents…FinMy Profile

  2. Félicitations !
    Je ne connais pas la BD originelle, mais ça me donne envie de regarder. 🙂
    Saint Epondyle Articles récents…Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage.My Profile

  3. Clément dit :

    Félicitation pour ce beau bébé ! J’ai commandé, il arrive bientôt^^

    Est-ce que vous seriez disponibles pour venir faire des parties de découvertes dans le cadre d’un festival qui s’adresse à tous les publics sur tout les thèmes de l’imaginaire ludique ? Je précise que c’est pour septembre 2018… Là on vous a ratés de peu ^^

    • Alias dit :

      Merci et bienvenue sur le blog!

      Dans l’absolu, oui, mais faudra voir comment ça se cale alors avec d’autres manifestations (genre, fin septembre, c’est souvent Divina-Sion).

      Tiens, c’est marrant, Alençon, je connais un peu: ma grand-mère habitait L’Aigle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :