"Les Fantômes du nouveau siècle" tome 1, de Jean-Philippe Depotte

“Les Fantômes du nouveau siècle” tome 1, de Jean-Philippe Depotte

Dernière livraison de la première fournée des Saisons de l’Étrange, Les Fantômes du nouveau siècle est une histoire fantastique qui se déroule en marge de l’Exposition universelle de 1900, à Paris. Oui, je sais: 1900, c’est encore le XIXe siècle, mais ici on s’en fout un peu.

On suit Marie-Antoinette Verquin, jeune femme échappée d’un couvent et qui vit d’arnaques dans le quartier des Halles en rêvant de devenir couturière de mode. C’est le nouveau siècle, celui où tous les espoirs de modernité sont permis.

Jusqu’au moment où sa “soupe aux arlequins” – qui donne son titre à ce premier tome – envoie ad patres le majordome d’Alfred Picard, le commissaire de l’Exposition universelle. Et l’affaire se complique quand entrent dans la danse un projectionniste de cinéma et le mystérieux hôte japonais de monsieur Picard.

Je préfère prévenir tout de suite: ce premier tome des Fantômes du nouveau siècle place clairement le bouquin dans le domaine du pastiche. L’auteur, Jean-Philippe Depotte, plonge le lecteur dans une ambiance digne des feuilletonistes de l’époque. Je préviens, parce que c’est parfois un aspect qui peut rebuter le lecteur.

L’ambiance du Paris de 1900 est remarquablement bien rendue, entre l’ex-hôtel de passe de la rue Poil-au-Con, où réside Marie-Antoinette, et l’hôtel particulier de monsieur Picard, une foule de lieux donnent à ce livre une ambiance particulière et très bien rendue.

L’héroïne en elle-même ne manque pas non plus d’attraits: c’est une femme jeune, mais forte, qui n’hésite pas à apostropher les puissants et qui fait jouer à plein ses talents d’embobineuse.

Autour d’elle, une impressionnante galerie de seconds rôles traits distrayants, comme la tenancière de l’hôtel et son fils gendarme, les domestiques d’Alfred Picard, ou quelques têtes connues, comme Thomas Edison, les frères Lumière et Georges Meliès. Il y a cependant assez peu de name-dropping, ce qui est plutôt une bonne chose.

Quant à l’histoire, elle mêle habilement des éléments historiques, comme la fameuse Exposition internationale – mais pas que – et un aspect fantastique bien amené et plutôt malin. Comme son nom l’indique, c’est une histoire de fantômes, mais c’est assez fin, joué a minima sans effets grandiloquents.

Le plus gros défaut de ces Fantômes du nouveau siècle tient probablement au genre en lui-même. Les feuilletonistes étant souvent payés au mot, ils avaient souvent tendance à tirer à la ligne et, dans le cas présent, c’est un reproche que je pourrais également adresser à l’auteur.

Dit autrement, c’est parfois inutilement verbeux. L’intrigue s’égare parfois dans des chemins de traverse distrayant, certes, mais superflus, les descriptions se font volontiers grandiloquentes et Marie-Antoinette se lance à l’occasion dans de grands monologues.

Le style, qui est volontiers vieillot, n’aide pas toujours. Cela dit, c’est écrit de façon plutôt alerte, le style est soutenu et l’humour ne manque pas. L’un dans l’autre, les défauts ne grèvent pas trop la qualité de l’ensemble et Les Fantômes du nouveau siècle s’avère être un chouette bouquin.

Pour en revenir à cette première “Saison de l’Étrange”, la qualité était un peu inégale, mais j’y ai trouvé de très bons textes, comme Les Compagnons de Roland et le présent ouvrage, un texte suranné mais pas inintéressant avec Ann Radcliffe contre les Vampires, une uchronie sympathique avec les Mémoires d’un détective à vapeur et un Roland C. Wagner mineur, mais que je ne connaissais pas, Le Nombril du Monde. Je n’ai pas encore lu 133° vers l’épouvante, mais je compte m’y attaquer bientôt.

D’autres avis chez eMaginarock et Fred H (à mon avis, ça ne doit pas être les seuls).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur ““Les Fantômes du nouveau siècle” tome 1, de Jean-Philippe Depotte”

%d blogueurs aiment cette page :