Mastodon: Emperor of Sand

Mastodon: Emperor of Sand

Il est heureux que les Américains de Mastodon aient choisi de nommer leur nouvel album Emperor of Sand et n’aient pas cédé à la mode d’omettre le titre. Sinon, j’aurais été embêté, rapport au réseau social homonyme dont j’ai parlé il y a peu.

Foin de geekeries, ici on parle gros son! Mastodon est un poids lourd de la scène metal/psyché/stoner, une musique avec une tonne de disto, de la grosse batterie qui tabasse et de l’énergie à revendre. Septième album du groupe, il utilise le thème d’un protagoniste qui erre dans le désert pour parler de la bataille contre le cancer.

Avec un tel concept, d’autres groupes auraient donné dans le doom/dark/dépressif; pas Mastodon. Sans être super-positif, l’album reste dans le ton habituel du groupe: un style très seventies, mais survitaminé et adapté à nos oreilles contemporaines.

Emperor of Sand compte onze pistes plutôt brèves, entre trois et quatre minutes, avec deux exceptions à six minutes et demie et huit minutes. Au total, c’est une galette d’un peu plus de cinquante minutes qui passe à grande vitesse.

Qualitativement, Mastodon est un bon, voire un très bon groupe. Ils maîtrisent clairement leur style et les compos s’enchaînent comme à la parade. La production est nickel: c’est lourd (lourdingue, dirait Roland C. Wagner), mais ce n’est pas écrasé.

Après, à un niveau personnel, je suis plus dubitatif. Emperor of Sand ressemble beaucoup à Once More ‘Round the World et, avant lui, à The Hunter et pas tant à Crack the Skye, qui reste mon préféré. Soyons clair: ce n’est que très modérément prog; on peut leur accorder la parenté avec le psychédélique, mais même s’il y a quelques constructions qui peuvent me titiller la fibre proguienne, ça reste du gros métal carré, façon sidérurgie.

Du coup, je ne recommanderais cet album qu’aux amateurs de métaux lourds, éventuellement à ceux qui aiment bien le hard-rock des débuts. Ceux-ci vont sans doute se régaler devant cette avalanche de sons puissants. Parce que bon, question tabassage en règle, Mastodon savent y faire!

Bonus: la vidéo officielle de “Show Yourself”

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. La vidéo de “Show Yourself” me fait penser à Destination Finale 🙂

    J’avais écouté leur musique sur Youtube, c’est vrai que ça s’écoute bien.
    Grégory “Sky Marshall” Articles récents…Gladiator (En)My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :