RPGaDay 2017, quatrième semaine

RPGaDay 2017

Quatrième et dernier épisode du défi RPGaDay 2017. Comme annoncé précédemment, j’ai compilé ici les dix dernières questions, histoire de ne pas avoir un misérable chapitre à trois questions. Ça s’appelle terminer en apothéose; blogueur, c’est un métier!

Quel JDR vous est le plus facile à faire jouer?

OK, facile: c’est Tigres Volants / Erdorin. Je n’y joue pas depuis trente-cinq ans sans avoir une assez bonne idée de comment l’univers peut réagir aux bêtises des joueurs et m’adapter en conséquence. Et puis bon, c’est un peu mon jeu, aussi.

Vient ensuite Feng Shui, pour lequel je pouvais, à la grande époque, bricoler un scénario en deux heures sur la base d’un film vu récemment et d’un jeu de mot moisi.

Quel JDR a la mise en page la plus renversante?

Rappel: je n’achète que peu de jeux (genre un par an, les années fastes), j’ai donc assez peu de points de comparaison. Néanmoins, dans cette catégorie, je me dois de citer Rétrofutur, qui a à mon avis la palme de la pire fausse bonne idée en matière de mise en page: des colonnes de textes inclinées. Certes, ça faisait bien dans le style du jeu, mais c’était illisible sur le long terme, au point de donner la nausée.

Partagez un éditeur de “Pay What You Want” qui devrait charger plus.

Le « pay what you want« , c’est en français le « prix libre« , une pratique qui consiste à laisser l’acquéreur décider du prix qu’il veut payer à l’auteur/éditeur. Je regrette que peu des auteurs que je suis n’adopte cette pratique, vu que je suis un grand fan du prix libre. En fait, je soupçonne que ceux qui pratiquent le prix libre sont surtout des auteurs de rétroclones, un genre rôliste que je n’aime pas.

Cela dit, il y a un paradoxe à demander à ce qu’un auteur qui fournit ses œuvres à prix libre « charge plus » (= demande plus d’argent): le principe du prix libre consiste précisément à laisser l’acheteur décider, sachant que « zéro » est un montant acceptable.

Quelle est la meilleure façon de remercier son MJ?

En vrac: venir à la partie, s’amuser, lui dire merci à la fin. Dans mon cas, les bières sont facultatives, mais elles sont toujours bienvenues.

Bon, techniquement, il faudrait aussi arrêter de mettre le MJ sur un piédestal: quelque part, il est aussi important pour un MJ d’avoir des joueurs que pour les joueurs d’avoir un MJ.

Quel JDR offre les meilleurs ressources?

Honnêtement, je n’en sais rien. Je suppose que c’est D&D, simplement parce qu’ils ont la capacité de mettre des valises de pognon sur la table, là où la plupart des éditeurs se battent pour arriver à publier ne serait-ce qu’un livre de base.

Une question plus intéressante serait de savoir quel jeu de rôle propose les ressources les plus immédiatement utilisables pour MJ et joueurs.

Quels sont vos outils essentiels pour faire une bonne partie?

Des joueurs motivés et une trame de scénario.

Je vois beaucoup de gens parler de musique et d’autres accessoires. Perso, une des raisons qui m’a fait lâcher le med-fan, c’était le style de jeu « figurines et plans à l’échelle » qui était en vigueur parmi mes copains de jeu de rôle à l’époque. Quant à la musique, pour ma part, ça m’apparaît plus comme une distraction que comme un truc intéressant.

Quel film ou série est la plus grande source de citations pour votre groupe?

Curieusement, chez nous, je pense que ça doit être une égalité entre Babylon 5 et Firefly – encore que je soupçonne que Les tontons flingueurs et Les barbouzes ne sont pas loin derrière.

Alors oui, Kaamelott aussi, mais moins.

Quel a été la campagne de financement participatif la mieux dirigée que vous avez appuyée?

Probablement celle de Dungeon World VF, même si j’ai été un peu déçu par le résultat final et son style old-skool qui pique.

Mais, une fois encore, c’est un peu par défaut: ça doit être la seule campagne de financement participatif que j’ai suivie cette année.

Quel mixage de genres aimeriez-vous voir en JDR?

J’aimerais bien du steampunk un peu pulp, pas un truc sombre post-apo. En fait, de façon générale, les utopies positives manquent pas mal dans le jeu de rôle, ces temps. Mais c’est un peu un truc par défaut; si je veux des mashups, je peux aussi faire les miens.

Qu’est-ce que vous anticipez le plus pour 2018?

Avancer sur Erdorin et sur Freaks’ Squeele. Bon, en 2018, Freaks’ Squeele sera sorti, mais il y a le service après-vente à gérer. Pour Erdorin et surtout la variante Erdorin:2300, il y a encore beaucoup à faire, mais on y travaille.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. DD Ra dit :

    A noter que pour le “Pay What You Want”, certaines plates-formes permettent de mettre un minimum ou une valeur conseillée (ex: drivethrurpg). Mais en général c’est surtout l’occasion d’essayer et de payer si ça plait. Evil Hat l’a beaucoup fait pour FATE.

  1. 13/09/2017

    […] réponses à cette question là, là et là en […]

  2. 14/09/2017

    […] réponses à cette question là, là et là en […]

  3. 15/09/2017

    […] réponses (ou non) à cette question là, là et là en […]

  4. 17/09/2017

    […] réponses à cette question là, là et là en […]

  5. 19/09/2017

    […] réponses à cette question là, là et là en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :